• CONTACT
Le déclin cognitif est lié aux aliments ultra-transformés'); newWin.document.write(''); newWin.document.write(''); newWin.document.write(''); newWin.document.write(''); newWin.document.write('
'); newWin.document.write(''+divToPrint+''); newWin.document.write('
'); newWin.document.close(); }

QUESTION D'ACTU

Alzheimer

Le déclin cognitif est lié aux aliments ultra-transformés

Les aliments ultra-transformés accélèrent le déclin cognitif et augmentent le risque de développer la maladie d'Alzheimer ou une démence, selon une nouvelle étude.

Le déclin cognitif est lié aux aliments ultra-transformés jenifoto / istock


  • Publié le 02.08.2022 à 15h09
  • |
  • |
  • |
  • |


L'ESSENTIEL
  • En France, 69 % des produits alimentaires disponibles dans les supermarchés sont ultra-transformés, selon une étude nationale de 2021.
  • D’après une enquête révélée par le journal britannique The Telegraph, un plat préparé contiendrait même plus de sucre qu’une canette d’une célèbre marque de cola qui, pour rappel, équivaut déjà à 35 grammes, soit sept morceaux de sucre !

Pizzas surgelées, soupes en boîte, sauces industrielles, viandes frites, biscuits, chips, sodas, céréales aromatisées... Ces aliments particulièrement prisés par le commun des consommateurs ne sont pas seulement nocifs pour notre système cardiovasculaire ou notre ligne : ils le sont aussi pour la santé de notre cerveau.

Selon une enquête de chercheurs de l'Université de Sao Paulo au Brésil, présentée lors de la conférence internationale de l'Alzheimer's Association 2022 et relayée par CNN, les personnes adeptes des aliments ultra-transformés auraient en effet davantage de risque d'être touchées par la maladie d'Alzheimer et la démence à long terme.

Un déclin cognitif supérieur de 28 %

En analysant sur 10 ans les données de 10 000 personnes âgées en moyenne de 51 ans, les scientifiques ont observé que celles qui tiraient un quart de leurs calories journalières d'aliments ultra-transformés avaient un déclin cognitif 28 % plus important et un déclin du fonctionnement exécutif (celui qui nous permet de traiter des informations et de prendre des décisions) 25 % plus rapide que celles qui avaient un régime alimentaire plus sain.

En cause, bien évidemment : la présence outrancière de sucre, de sel et de matières grasses dans cette junk food. Soit des substances qui augmentent de manière systémique l'inflammation de l'organisme, une des plus grandes menaces pour la santé du corps et du cerveau, selon de nombreuses études.

Décoder les étiquettes alimentaires !

Par définition, les aliments dits ultra-transformés sont ceux qui passent par de multiples procédés industriels et contiennent au moins un ingrédient dénaturé, comme des additifs, des arômes, des colorants, ou encore des sucres ajoutés comme le sirop de glucose-fructose. On peut les repérer en décodant la liste des ingrédients présents sur les étiquettes alimentaires.

Incarnation de la malbouffe contemporaine, "les plats préparés, transformés à tous les niveaux, ressemblent davantage à une usine chimique qu’à une préparation culinaire. D’une manière générale, il faut se rapprocher des produits qui sont le moins manufacturés possible", conseille le médecin nutritionniste Arnaud Cocaul, interrogé par Pourquoi Docteur. Une des meilleures solutions reste... de se mettre soi-même aux fourneaux !

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES