• CONTACT
\ Noyades : l’OMS donne six conseils pour prévenir les risques chez les enfants \ \ \ \ \
\ \ '+divToPrint+'\
\ '; var newWin=window.open('gfdfg','Print-Window','width=1200,height=1000,scrollbars=1'); newWin.document.write(''+winHtml+''); newWin.document.close(); }

QUESTION D'ACTU

Accidents

Noyades : l’OMS donne six conseils pour prévenir les risques chez les enfants

Chaque année, et plus particulièrement l’été, de nombreux enfants meurent encore par noyade. Ces accidents sont dramatiques et évitables. C'est pourquoi l’OMS appelle à la vigilance. 

Noyades : l’OMS donne six conseils pour prévenir les risques chez les enfants CandyRetriever/istock


  • Publié le 28.07.2022 à 17h00
  • |
  • |
  • |
  • |


L'ESSENTIEL
  • Chaque année, 236.000 personnes meurent pour cause de noyade dans le monde.
  • Plus de 90 % des décès par noyade surviennent dans les pays à revenu faible ou intermédiaire.

Chaque année, dans le monde, des centaines de milliers de personnes se noient, affirme Tedros Adhanom Ghebreyesus, directeur général de l'Organisation Mondiale de la Santé (OMS), dans un communiqué publié le 25 juillet. La plupart de ces décès peuvent être évités grâce à des solutions factuelles et peu coûteuses”. 

Six recommandations

Prévenir, c’est l'objectif du communiqué de l'autorité sanitaire. Pour cela, l’instance émet six recommandations : installer des barrières contrôlant l'accès à l'eau, former les personnes au sauvetage et à la réanimation en toute sécurité, enseigner aux enfants d'âge scolaire les compétences de base en natation et en sécurité aquatique, offrir des garderies supervisées pour enfants, établir et appliquer des règlements sur la sécurité de la navigation de plaisance et des ferries et améliorer la gestion des risques d'inondation. 

Les enfants et les plus de 65 ans

En France, lors de l’été 2021, 1.480 noyades accidentelles ont été recensées, selon le ministère de la Santé. Deux catégories de la population semblent plus à risque face à ce type d’accidents. "Ces noyades accidentelles concernent tous les lieux et tous les âges. En 2021, elles étaient plus nombreuses chez les jeunes et les plus âgés avec 22 % de noyades accidentelles chez les enfants de moins de 6 ans et 26 % chez les personnes de 65 ans et plus, peut-on lire sur le site du ministère. La proportion de noyades suivies de décès était quant à elle plus élevée chez les plus de 65 ans : 41 % contre 6 % chez les enfants de moins de 6 ans”. 

47 % des noyades en mer 

Pour protéger les plus jeunes, le ministère de la Santé recommande aux parents d’apprendre aux enfants à nager le plus tôt possible, de toujours les surveiller quand ils sont dans l’eau ou près d’un point d’eau. À noter qu’en 2021, "47 % des noyades accidentelles ont eu lieu en mer, 26 % en piscine tous types confondus, 23 % en cours d’eau ou plan d’eau et 4 % dans d’autres lieux (par exemple baignoires ou bassins)”.

Sécuriser sa piscine 

Pour prévenir l’accident au domicile, depuis 2006, toutes les piscines privées doivent être sécurisées, selon l’article L128-2 du Code de la construction et de l'habitation. Pour cela, les particuliers ont trois options au choix : une alarme via un boîtier qui sonne en cas de mouvement anormal dans l’eau, des barrières autour de la piscine ou un volet roulant qui la recouvre. Néanmoins, même avec ces dispositifs, la surveillance reste la meilleure prévention.

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES