• CONTACT

QUESTION D'ACTU

Régime alimentaire

Fast-food : en consommer avant la grossesse peut avoir un impact sur la santé du bébé

Le régime alimentaire de la mère plusieurs années avant ou juste avant la grossesse peut avoir un impact considérable sur le développement du bébé.

Fast-food : en consommer avant la grossesse peut avoir un impact sur la santé du bébé Magone/iStock


  • Publié le 28.07.2022 à 15h00
  • |
  • |
  • |
  • |


L'ESSENTIEL
  • Un peu plus de la moitié des femmes (52,7 %) dans le monde sont en surpoids ou obèses lorsqu'elles conçoivent un enfant.
  • Une alimentation saine à base de fruits et de légumes frais, de viande maigre et le moins possible d’aliments transformés est recommandée par les chercheurs.

Un régime alimentaire riche en sucre et en graisses, comme les hamburgers, les frites et les boissons gazeuses, peut avoir des effets négatifs sur le lait maternel et la santé du bébé d'une nouvelle mère avant même la conception de l'enfant. C'est la conclusion d’une étude de l’université de Cambridge parue dans la revue Acta Physiologica.

Un impact sur le lait maternel

Cette étude, menée sur des souris et leur progéniture, a révélé que la consommation, même à court terme, de ce genre d’aliments réduit la capacité des futures mamans à produire un lait maternel nutritif après l'accouchement. Cela peut affecter le bien-être du nouveau-né et augmenter le risque que la mère et l'enfant développent plus tard des maladies potentiellement mortelles comme les maladies cardiaques, les accidents vasculaires cérébraux et le diabète.

Pour mener leurs travaux, les scientifiques ont nourri un groupe de souris avec un régime composé de granulés riches en graisses et de lait condensé sucré qui imite le contenu nutritionnel d’un hamburger de fast-food, de frites et d’une boisson gazeuse sucrée. Ils l'ont fait pendant les trois semaines précédant la grossesse, les trois semaines de la grossesse et après la naissance.

Des problèmes cachés

Ce qui est frappant, c'est qu'une brève exposition à un régime alimentaire juste avant la grossesse, qui ne modifie peut-être pas sensiblement la taille ou le poids d'une femme, peut néanmoins avoir des répercussions sur la santé de la mère, sur l'enfant à naître et sur sa capacité à subvenir aux besoins du nouveau-né plus tard", a déclaré le professeur Amanda Sferruzzi-Perri, professeur de physiologie fœtale et placentaire et membre du St John's College de Cambridge

En effet, même les mères qui semblent avoir un poids dit "sain" peuvent souffrir de problèmes cachés, tels que la stéatose hépatique, à savoir un excès de graisse dans le foie, que l'on peut observer chez les personnes en surpoids ou obèses, due à une alimentation riche en aliments transformés, riches en graisses et en sucre. Cela peut conduire à une cirrhose, une maladie grave du foie, et à une insuffisance hépatique.

Les conséquences d'une alimentation transformée

Or, surtout si leur poids n’évolue pas de manière évidente et inquiétante, certaines femmes ne se rendent pas compte de l’impact délétère d’une alimentation transformée sur la santé. "Pourtant elles peuvent avoir une plus grande adiposité, soit des niveaux plus élevés de masse grasse, qui, nous le savons, est un facteur prédictif de nombreux problèmes de santé. Cela peut ne pas avoir d'impact manifeste sur leur capacité à devenir enceinte, mais pourrait avoir des conséquences sur la croissance du bébé avant la naissance, ainsi que sur sa santé et son bien-être après la naissance", a déclaré la co-auteur principale, le professeur Amanda Sferruzzi-Perri.

Elle insiste sur la nécessité d'informer les femmes sur l'importance d'une alimentation saine et équilibrée plusieurs années avant d'essayer de tomber enceinte, ainsi que pendant et après la grossesse.

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES