Publicité

QUESTION D'ACTU

Une étude sur 160 patientes

FIV : un traitement par ibuprofène améliore le résultat

Une étude présentée lors d’un congrès international de médecine reproductive montre que la prise d’ibuprofène avant le transfert d'embryons améliore le taux de grossesse.  

FIV : un traitement par ibuprofène améliore le résultat MELANIE FREY/JDD/SIPA

  • Publié 18.10.2013 à 19h22
  • |
  • |
  • |
  • |


Un traitement à base d’ibuprofène prescrit juste avant le transfert d'embryons améliore le résultat de la FIV. C’est la conclusion d’une étude qui vient d’être présentée lors du congrès conjoint de l'International Federation of Fertility Societies (IFFS) et de l'American Society for Reproductive Medicine (ASRM) à Boston.

 

Un taux de grossesse et d’implantation significativement meilleur

Cette analyse présentée par une équipe de chercheurs de l'hôpital universitaire Farhat Hached à Sousse (Tunisie) a porté sur 166 patientes recevant un cycle de FIV avec transfert d'embryons frais. Ces femmes ont été divisées en deux groupes. Dans le premier, 90 min avant le transfert d’embryon, les patientes recevaient 200 mg d'ibuprofène par voie orale, alors que dans l’autre, les femmes se voyaient administrer un placebo. Résultat, le taux de grossesse a été significativement supérieur parmi les femmes qui avaient reçu de l’ibuprofène, 34,93% contre 20,48% de grossesse chez celles qui avaient eu un placebo. De plus, le taux d'implantation de l’embryon à lui aussi été plus important, 15,10% contre 9,60%. Enfin, d’après le compte rendu de cette communication, le taux de fausse couche était également moins important chez les patientes qui avaient pris de l’ibuprofène juste avant l’intervention.

 

De nouvelles études pour comprendre l’effet de l’ibuprofène

"A notre connaissance, il s'agit de la première étude à évaluer les conséquences possibles de l'ibuprofène oral avant le transfert d'embryons pour améliorer les résultats de la FIV", précisent les chercheurs tunisiens. Cependant, les auteurs de ce travail ne parviennent pas encore à expliquer précisément le mécanisme d’action de l’ibuprofène dans cette indication. Ils suggèrent donc que d'autres études soient réalisées pour mieux comprendre son effet dans l’amélioration des résultats de la fécondation in vitro.

 

Source: APM

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité