• CONTACT
Variole du singe : la vaccination élargie pour les groupes les plus exposés'); newWin.document.write(''); newWin.document.write(''); newWin.document.write(''); newWin.document.write(''); newWin.document.write('
'); newWin.document.write(''+divToPrint+''); newWin.document.write('
'); newWin.document.close(); }

QUESTION D'ACTU

Épidémiologie

Variole du singe : la vaccination élargie pour les groupes les plus exposés

À partir de ce lundi 11 juillet, la vaccination contre la variole du singe est élargie aux "groupes les plus exposés", notamment les personnes homosexuelles et trans multipartenaires.

Variole du singe : la vaccination élargie pour les groupes les plus exposés monkeybusinessimages/istock


  • Publié le 11.07.2022 à 10h10
  • |
  • |
  • |
  • |


L'ESSENTIEL
  • La variole du singe, aussi appelée monkeypox ou orthopoxvirose simienne, est un virus qui se transmet à l’Homme à partir d’animaux ou d’autres humains.
  • Habituellement, cette pathologie est plus courante en Afrique de l’Ouest et du Centre.

721 cas de variole du singe ont été enregistrés en France, selon le dernier point de situation de Santé publique France. Face à l’augmentation des cas, le gouvernement a décidé d’élargir la vaccination contre cette maladie aux “groupes les plus exposés” dès ce lundi 11 juillet, dont les personnes homosexuelles, celles trans multipartenaires ou encore les travailleurs du sexe, notamment ceux qui se prostituent. 

Respecter les recommandations de la HAS

Conformément aux recommandations @HAS_sante, une vaccination préventive sera proposée aux personnes à haut risque d’être contaminées par la #monkeypox, avait expliqué François Braun, le ministre de la Santé, dans un tweet le 8 juillet dernier. Nous nous organiserons pour qu’elle puisse être disponible, pour ceux qui le souhaitent, dès le début de la semaine prochaine”

97% des cas chez les hommes ayant des relations sexuelles avec des hommes

La décision est désormais actée. Elle fait suite à un avis publié par la Haute autorité de santé, le 7 juillet dernier. “À ce jour, en France, 97% des cas pour lesquels l'orientation sexuelle est renseignée sont survenus chez des hommes ayant des relations sexuelles avec des hommes (HSH), explique le document. Parmi les cas pour lesquels l'information est disponible, 75% déclarent avoir eu au moins 2 partenaires sexuels dans les 3 semaines avant l'apparition des symptômes”.

Une communication ciblée

De son côté, en juin dernier, Santé publique France plaidait aussi pour une communication ciblée envers les HSH. “Compte tenu de ce qui a été observé en Europe sur la maladie, une communication ciblée a été rapidement mise en œuvre en direction des personnes HSH, expliquait le point de situation publié par l’instance de santé le 23 juin dernier. Les messages rappellent les symptômes et la conduite à tenir en cas de symptômes. Ils sont actuellement diffusés en digital et via un réseau d’affichage affinitaire dans des bars et restaurants. En parallèle, des affiches, des flyers et des fiches-conseils ont été diffusés”. 

De nouveaux centres de vaccination en Ile-de-France

Pour mieux lutter contre cette maladie, l’agence régionale de santé (ARS) d’Île-de-France a annoncé l’ouverture de nouveaux centres de vaccination pour les personnes cas contact, c’est-à-dire les adultes dont le contact avec une personne infectée est considéré comme à risque

Dans ces centres, les personnes concernées par l’élargissement de la vaccination pourront donc venir se faire vacciner…. Idéalement, dans les quatre jours qui suivent la date du dernier contact à risque. Le délai maximum est de 14 jours pour se faire administrer la dose. 

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES