• CONTACT

QUESTION D'ACTU

Gaz

Tous les aliments anti-ballonnements

Voici les meilleurs aliments anti-ballonnements, qui empêchent d'avoir des gaz. 

Tous les aliments anti-ballonnements AndreyPopov/istock


  • Publié le 04.07.2022 à 17h18
  • |
  • |
  • |
  • |


L'ESSENTIEL
  • Les troubles fonctionnels intestinaux sont le motif de consultation le plus fréquent en gastroentérologie.
  • Dans deux tiers des cas, les ballonnements font gonfler le ventre des personnes concernées.
  • 20 à 40% de la population serait touchée.

Tout le monde, ou presque, s’est déjà senti ballonné un jour. Sans gravité, ce symptôme est le signe d’une accumulation de gaz dans les intestins. Elle peut être provoquée par l’alimentation, par le stress, par des traitements médicamenteux, par une maladie. "Des recommandations diététiques suffisent souvent à améliorer la gène occasionnée par les symptômes", explique la Société nationale française de gastro-entérologie. "On parle de ballonnements d’origine fonctionnelle lorsque ce symptôme date d’au moins 6 mois et qu’aucune cause n’est retrouvée", précise la SNFGE.

Une modification de l’alimentation 

Elle conseille de prendre des mesures diététiques pour limiter les risques. Il faut limiter les repas trop importants, et trop riches en graisses. Les plats épicés sont aussi à éviter. Les boissons alcoolisées, gazeuses et le café sont à proscrire, comme le tabac et les chewing-gum. Lorsque cela ne suffit pas, ces professionnels de santé recommandent de tenter un régime pauvre en FODMAPs, pour Oligosaccharides, Disaccharides, Monosaccharides et Polyols : ce sont les "glucides contenus dans l’alimentation qui, chez certaines personnes, ne sont pas complètement absorbés au niveau de l’intestin grêle. Ils peuvent alors entraîner une production de gaz à l’origine de douleurs intestinales, des flatulences ou de ballonnements". Ce régime alimentaire implique de réduire la consommation d’aliments riches en FODMAPS : les produits laitiers, le blé, l’orge, le seigle, les asperges, les choux, les brocolis, l’oignon, les champignons, les fruits secs, la pomme, la pastèque, la mangue, les sucres (miel, sucre de table, sirop d’érable), les sucreries et les plats industriels. 

Des aliments bénéfiques contre les ballonnements 

À l’inverse, certains aliments peuvent aider à éviter les ballonnements. Les compléments alimentaires à base de charbon végétal sont souvent conseillés aux personnes touchées car ils sont censés contribuer à la fixation des gaz, ce qui réduit les symptômes. En revanche, le charbon végétal peut nuire à l’absorption de certains médicaments, en cas de traitement médical, il faut consulter un médecin avant d’en consommer. Les produits laitiers peuvent aussi aider à la digestion, seulement s’ils sont fermentés : tous les laits fermentés, comme le lait ribot, le kéfir, le labneh sont bénéfiques. Ils contiennent des probiotiques naturels, soit des micro-organismes, qui vont contribuer à la bonne santé de la flore intestinale. En termes de boisson, les infusions ou tisanes à la menthe poivrée sont aussi recommandées, soit avec les feuilles soit en diluant de l’huile essentielle. D’autres plantes peuvent aussi participer à la réduction de ces symptômes, comme le rappelle Vidal : le fenouil, l’anis vert, l’aneth, le carvi, la coriandre et le cumin sont traditionnellement utilisés pour lutter contre les ballonnements et les flatulences. Mais la réduction des ballonnements passe aussi par la manière de manger : il est important de prendre le temps de bien mâcher les aliments, pour éviter d’avaler de l’air. 

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES