• CONTACT

QUESTION D'ACTU

Sécurité alimentaire

Amérique du nord : une épidémie d’hépatite A provoquée par des fraises bio ?

Depuis le début du mois d’avril, 17 personnes ont été contaminées par le virus de l’hépatite A aux États-Unis et dix autres au Canada. Toutes ont consommé des fraises bio vendues en supermarché. 

Amérique du nord : une épidémie d’hépatite A provoquée par des fraises bio ? xamtiw/istock


  • Publié le 02.06.2022 à 17h30
  • |
  • |
  • |
  • |


L'ESSENTIEL
  • Les fraises étaient vendues dans une dizaine d'enseignes de supermarchés.
  • Aux États-Unis, les cas se concentrent en Californie et dans le Minnesota.
  • Environ 1200 cas sont détectés chaque année en France.

Les fraises étaient-elles contaminées ? La Food and Drug Administration (FDA), l’autorité sanitaire américaine et son homologue canadien, enquêtent actuellement sur des cas d’hépatite A, survenus depuis le mois d’avril. 17 personnes sont concernées aux États-Unis, dont 12 ont du être hospitalisées et dix personnes malades ont été recensées au Canada. Selon leurs premières hypothèses, ces cas sont "potentiellement liés aux fraises biologiques fraîches de marque FreshKampo et HEB, achetées entre le 5 mars 2022 et le 25 avril 2022". Pour les personnes qui les auraient éventuellement congelées, il est recommandé de jeter immédiatement les fruits.  

Un traitement préventif en l’absence de vaccination 

"Si des consommateurs ont acheté des fraises biologiques fraîches de marque FreshKampo ou HEB entre le 5 mars 2022 et le 25 avril 2022, ont mangé ces fruits au cours des deux dernières semaines et n'ont pas été vaccinés contre l'hépatite A, ils doivent immédiatement consulter leur professionnel de la santé pour déterminer si une prophylaxie post-exposition (PPE) est nécessaire, prévient la FDA. La prophylaxie est une méthode de traitement qui permet d’éviter l’apparition d’une maladie. "La PPE est recommandée pour les personnes non-vaccinées qui ont été exposées au virus de l'hépatite A au cours des deux dernières semaines, car la vaccination peut prévenir une infection par l'hépatite A si elle est administrée dans les 14 jours suivant l’exposition."

Qu’est-ce que l’hépatite A ?

L’hépatite A est provoquée par un virus (VHA) et engendre une infection aigüe du foie. Selon le ministère de la santé, elle se transmet "principalement par voie féco-orale ou alimentaire". Le délai d’incubation, soit la durée entre l’infection et la manifestation des premiers symptômes, est de 15 à 50 jours, avec une moyenne de 30 jours. Les principaux symptômes sont la fièvre, une fatigue importante accompagnée de nausées, des douleurs abdominales suivies d’une jaunisse. "La jaunisse ou ictère se caractérise par la coloration jaune de la peau et des muqueuses qui peut n’être visible, au début de la maladie, qu’au niveau du blanc de l’œil", souligne le ministère de la santé. Les formes sévères sont rares, mais plus fréquentes chez les personnes fragiles ou immuno-déprimées. Il n’y a pas de traitement spécifique, les symptômes finissent par disparaitre au bout de quelques semaines. Pour les formes graves, une greffe du foie peut être nécessaire.  

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES