• CONTACT

QUESTION D'ACTU

Corticostéroïdes

Asthme : pourquoi certains patients répondent mal aux traitements ?

Lorsqu'ils prennent des médicaments pendant une crise, les patients atteints de la forme la plus grave d'asthme produisent des substances dans leurs voies respiratoires qui empêchent le traitement d'agir.

Asthme : pourquoi certains patients répondent mal aux traitements ? SIphotography


  • Publié le 01.06.2022 à 09h00
  • |
  • |
  • |
  • |


L'ESSENTIEL
  • Des chercheurs ont découvert un mécanisme biologique chez les asthmatiques sévères qui bloque l’action des traitements.
  • L’asthme, une inflammation chronique des bronches qui se manifeste par des crises, sous forme de sifflements et de gênes respiratoires, touche plus de 4 millions de personnes en France.

C’est un mystère de longue date qui vient d’être résolu par les scientifiques. Une étude publiée dans revue Science Translational Medicine a permis de mieux comprendre pourquoi certains asthmatiques réagissent mal au traitement alors que la majorité des asthmes est bien contrôlée.

En effet, dans environ 5% des cas des formes sévères persistent, indique l'Inserm. Et les corticostéroïdes utilisés pour réduire le gonflement et l'irritation des voies respiratoires des personnes souffrant d'asthme modéré ne fonctionnent souvent pas chez les personnes souffrant d'asthme sévère.

Sécrétions de facteurs de croissance

Les chercheurs ont découvert que les stéroïdes inhalés chez les patients souffrant d'asthme sévère favorisent la sécrétion de facteurs de croissance qui stimulent la prolifération cellulaire - le facteur de croissance des fibroblastes (FGF) et le facteur de croissance des colonies granulocytaires (G-CSF) - dans les cellules de la paroi des voies respiratoires, appelées épithélium.

Ils ont comparé des échantillons de cellules épithéliales des voies respiratoires bronchiques (BAEC) qui avaient été exposées à des corticostéroïdes inhalés et qui avaient été prélevés dans trois groupes : ceux souffrant d'asthme sévère, ceux souffrant d'asthme modéré et des volontaires sains.

Contre l'action des corticostéroïdes

En effectuant une analyse génétique pour déterminer quels gènes avaient été activés dans les BAEC, les scientifiques ont pu constater que les facteurs de croissance FGF et G-CSF n'avaient été exprimés que dans les cellules des patients souffrant d'asthme sévère.

Dans le cas d'une crise d'asthme chez les patients atteints d'asthme sévère, les facteurs de croissance identifiés dans les cellules qui tapissent les principales voies respiratoires de liaison agissent directement contre l'action des corticostéroïdes. Les résultats de l'étude suggèrent que différentes voies cellulaires sont à l'œuvre dans les cellules des patients souffrant d'asthme sévère, notamment celles impliquées dans l'inflammation”, a indiqué a déclaré l'auteur Reynold Panettieri Jr, professeur de médecine à la Rutgers Robert Wood Johnson Medical School.

 

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES