• CONTACT
Publicité

QUESTION D'ACTU

Neurologie

Alzheimer : l’insuline en spray ralentirait le déclin cognitif

Un traitement à base d'insuline, habituellement pris pour lutter contre le diabète, pourrait aussi ralentir le déclin cognitif chez les personnes âgées. Explications.

Alzheimer : l’insuline en spray ralentirait le déclin cognitif Chinnapong/istock


  • Publié le 07.05.2022 à 19h00
  • |
  • |
  • |
  • |


L'ESSENTIEL
  • Seuls 1,2 à 2% des cas de la maladie d’Alzheimer sont héréditaires selon l’Inserm.
  • Sur 25 malades, 10 sont des hommes et 15 sont des femmes selon l’Inserm.

C'est peut-être la première étape vers un traitement contre la maladie d'Alzheimer. Selon des chercheurs, un médicament habituellement administré aux patients atteints de diabète de type 2 pourrait ralentir le déclin cognitif chez les personnes âgées, notamment celles ayant des troubles ou pathologies comme la maladie d'Alzheimer. Leur travaux viennent d'être publiés dans la revue Journal of Neurology

Un lien entre résistance à l'insuline dans le cerveau et déclin cognitif

Pour parvenir à ce résultat, les chercheurs du Beth Israel Deaconess Medical Center à Boston, aux États-Unis, sont partis du principe que la résistance à l’insuline dans le cerveau pouvait être liée au déclin cognitif. Ainsi, ils ont voulu tester l'impact que pouvait avoir un traitement contre le diabète sur la santé cérébrale. 

Trois groupes de participants...

Durant leur expérience, ils ont donc divisé les patients en trois groupes. Les deux premiers ont reçu un médicament à base d'insuline pour traiter le diabète - sous forme de spray nasal - pendant vingt-quatre semaines. Dans le groupe 1, les patients étaient diabétiques mais pas dans le groupe 2. Enfin, dans le troisième groupe, les participants ont reçu un placebo. 

De meilleurs résultats chez ceux qui ont pris le traitement à base d'insuline

À la fin de leur essai clinique, les scientifiques se sont aperçu que les patients du groupe 1 avaient de meilleurs résultats aux tests cognitifs comparativement à quand ils ne prenaient pas ce médicament. Ils avaient également une marche plus rapide. D'autre part, pour les patients du groupe 2, ceux qui n'étaient pas diabétiques mais qui ont pris le médicament, les chercheurs ont noté une amélioration de leur mémoire verbale et de leur prise de décisions, ce qui n'était pas le cas dans le groupe 3. 

Prévenir ou ralentir la progression vers les démences liées à la maladie d’Alzheimer

"La cohérence des tendances dans les données montrant de meilleures performances en matière de vitesse de marche et de cognition chez les participants traités par insuline intranasale, en particulier chez ceux atteints de prédiabète, a de grandes implications pour une intervention précoce potentielle utilisant l’insuline intranasale dans cette population pour prévenir ou ralentir la progression vers les démences liées à la maladie d’Alzheimer", estime Long Ngo, l'un des principaux auteurs de l'étude. 

Vers un traitement de la maladie d'Alzheimer 

Les scientifiques comptent désormais poursuivre leurs recherches afin de vérifier que ce traitement est sans risques pour les patients atteints de troubles cognitifs. Une découverte qui pourrait bien être révolutionnaire. En effet, actuellement, il n'existe pas de traitement pouvant guérir ou stopper l'évolution de la maladie d'Alzheimer. Pourtant, elle reste la pathologie neurodégénérative la plus fréquente en France, avec plus de 1,2 millions de personnes qui en sont atteintes, selon l’Assurance maladie.

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES