• CONTACT
Publicité

QUESTION D'ACTU

Psychologie

«Burn-out» : une des requêtes vedettes sur Google depuis la pandémie

Le nombre de recherches internet sur le burn-out a fortement augmenté en 2020 : un phénomène certainement lié à la crise de la Covid-19.

\ fizkes/istock

  • Publié le 07.05.2022 à 16h00
  • |
  • |
  • |
  • |


L'ESSENTIEL
  • Parmi les facteurs de risque du burn-out, il y a notamment la surcharge de travail, les conflits interpersonnels, le manque de soutien du collectif de travail ou encore l’insécurité de l’emploi.
  • Selon la HAS, les professionnels de santé sont une population historiquement plus à risque de faire un burn-out.

40%, 70%, 85% d’augmentation… Les chiffres sont impressionnants et très inquiétants. Selon Google Trends, en 2020, le nombre de recherches sur internet liées au burn-out a explosé… C’est le terme qui a connu la plus forte hausse en 2020. 

Une augmentation de 85% des recherche sur le burn-out dans la vie quotidienne 

Dans le détail, les recherches sur internet sur le burn-out au travail ont augmenté d’environ 40%. En ce qui concerne celui lié à l’école, il a explosé : + 70%. Enfin, le chiffre le plus impressionnant reste la recherche sur internet liée au burn-out dans la vie quotidienne : une hausse de plus de 85%. Pour parvenir à ces résultats, le géant américain s'est appuyé sur son outil Google Trends, qui permet de connaître le nombre de personnes qui ont fait une recherche sur Internet sur un sujet précis, comme un mot clé, un terme, une expression, etc. 

Des symptômes psychologiques et physiques

Selon la Haute Autorité de Santé (HAS), le burn-out peut être défini un “épuisement physique, émotionnel et mental qui résulte d’un investissement prolongé dans des situations de travail exigeantes sur le plan émotionnel”. Celui-ci peut avoir différentes manifestations cliniques comme de l’anxiété, des tensions musculaires diffuses, de l’irritabilité, un repli sur soi, un isolement social, un comportement agressif, une baisse de motivation et du moral, des doutes sur ses compétences, etc. Côté symptômes physiques, il peut s’agir de fatigue, de troubles du sommeil et musculo-squelettiques, de crampes, de maux de tête, de vertiges, d’anorexie ou encore de troubles gastro-intestinaux. 

La détresse psychologique atteint des niveaux préoccupants 

Selon une enquête menée par Empreinte humaine et Opinionway en octobre dernier, les cas de burn-out sévères ont grimpé de 25% entre mai et octobre 2021. "La détresse psychologique des salariés a diminué cet automne par rapport au printemps 2021, mais elle reste "à des niveaux préoccupants”, peut-on lire sur le communiqué de l’étude. Désormais, 38% des salariés sont en "détresse psychologique", soit un recul de six points par rapport à l’étude précédente (44%), réalisée au printemps dernier."

Les professions essentielles particulièrement concernées

Même constat du côté de l'American Psychological Association, la crise de la Covid-19 n’a pas aidé le moral des travailleurs… Notamment dans les professions essentielles, dans les secteurs de la santé ou de l’éducation par exemple. "Nous savons que les personnes exerçant ces professions ont toujours eu des taux d'épuisement professionnel plus élevés, mais il a été tellement plus difficile de répondre aux demandes pendant une pandémie dans ces professions", explique Christina Maslach, professeur de psychologie à l'Université de Californie.

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES