• CONTACT
Publicité

QUESTION D'ACTU

Cerveau

Pour éviter le déclin cognitif, soyez plus consciencieux et extraverti !

Certains traits de personnalité peuvent jouer un rôle déterminant dans la survenue d’une altération d’une ou plusieurs fonctions cognitives à un âge avancé, selon une étude internationale.

Pour éviter le déclin cognitif, soyez plus consciencieux et extraverti ! tadamichi/iStock

  • Publié le 14.04.2022 à 13h30
  • |
  • |
  • |
  • |


L'ESSENTIEL
  • Le névrosisme est un trait de personnalité qui affecte la façon dont une personne gère le stress. Les personnes névrotiques abordent la vie avec un état d'anxiété et de colère. Elles considèrent souvent les frustrations mineures comme désespérément accablantes ou menaçantes.

"Les recherches suggèrent que les traits de caractère sont associés à la déficience cognitive légère, à la démence et au risque de mortalité, mais le moment où les traits sont les plus importants dans la progression vers la démence et la mesure dans laquelle ils sont associés aux années de santé cognitive ne sont pas bien compris", a indiqué une équipe internationale de chercheurs. Afin d’y voir plus clair, le groupe a décidé de réaliser une étude parue dans la revue Journal of Personality and Social Psychology.

Pour les besoins de leurs travaux, les scientifiques ont analysé les personnalités de 1.954 adultes âgés d’environ 80 ans, qui ont participé au "Rush Memory and Aging Project", une recherche menée auprès de personnes âgées de Chicago (États-Unis) qui a débuté en 1997. Les auteurs ont examiné le rôle de trois traits de caractère, à savoir la conscience, l'extraversion et le névrosisme, sur la façon dont les personnes résistent au déclin cognitif à un âge avancé.

Le rôle des traits de personnalité dans l’apparition d’un déclin cognitif

"Un niveau de conscience plus élevé était associé à une diminution du risque de passer de l'absence de troubles cognitifs à la maladie de Creutzfeldt-Jakob et un niveau de névrosisme plus élevé était lié à une augmentation du risque de développer la maladie de Creutzfeldt-Jakob", a révélé l’étude. D’après les résultats, le fait d'être plus consciencieux et extraverti permet d'éviter plus longtemps un déclin cognitif. Cela a été particulièrement observé chez les femmes.

"Les traits de personnalité reflètent des schémas de pensée et de comportement relativement durables. (…) L'accumulation d'expériences tout au long de la vie peut contribuer à la prédisposition à des maladies ou à des troubles particuliers, tels que la déficience cognitive, ou contribuer à des différences individuelles dans la capacité à résister aux changements neurologiques liés à l'âge", a déclaré Tomiko Yoneda, auteur principal des travaux.

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES