• CONTACT
Publicité

QUESTION D'ACTU

Alerte

99% des terriens respirent un air pollué !

Alors que les experts climat de l'ONU, le Giec, ont publié ce lundi un rapport de 2 800 pages sur les solutions pour endiguer le réchauffement climatique, l’OMS alerte sur l’état de la pollution de l’air dans le monde. Il s'agit d'un enjeu sanitaire majeur compte tenu de sa responsabilité dans la prévalence des maladies cardio-respiratoires ou cérébrales et des cancers.

99% des terriens respirent un air pollué ! TomasSereda


  • Publié le 05.04.2022 à 19h30
  • |
  • |
  • |
  • |


L'ESSENTIEL
  • D’après l’OMS, près de l’ensemble de la population mondiale respire un air pollué
  • Dans le monde, la pollution de l’air intérieur et extérieur est responsable d’environ 7 millions de décès en moyenne par an (étude de l’OMS, mars 2014)
  • C’est l’exposition chronique à la pollution de l’air qui a l’impact le plus important sur la santé

Sept millions de décès évitables

« Après avoir survécu à une pandémie, il est inacceptable de continuer à enregistrer sept millions de décès évitables et d’innombrables années en bonne santé perdues, elles aussi évitables, du fait de la pollution de l’air. Voilà ce qui ressort de la montagne de données, de bases factuelles et de solutions disponibles en matière de pollution de l’air. Pourtant, trop d’investissements sont encore consacrés à un environnement pollué plutôt qu’à un air propre et sain », a déclaré la Dr Maria Neira, Directrice du Département Environnement, changement climatique et santé de l’OMS. 

En effet, les chiffres communiqués hier par l’Organisation Mondiale de la Santé dans un communiqué, sont accablants: près de l’ensemble de la population mondiale ( 99%) respire un air pollué ! 

Niveaux dangereux de particules fines

6 000 villes dans 117 pays enregistrent désormais des données de surveillance au sol pour les matières particulaires, les PM10 et/ou PM2,5, ces deux groupes de polluants qui proviennent principalement des activités humaines liées à la combustion de combustibles fossiles.

Les habitants de ces villes y respirent toujours des niveaux dangereux de particules fines et de dioxyde d’azote et ce sont les populations vivant dans des pays à revenu faible ou intermédiaire qui sont les plus exposées. 

Méfaits de la pollution de l’air 

Les données sur les méfaits de la pollution de l’air sur l’organisme humain mettent en évidence l’impact négatif de niveaux même faibles de nombreux polluants atmosphériques sur la santé.

Les matières particulaires, en particulier les PM2,5, sont capables de pénétrer profondément dans les poumons et dans la circulation sanguine, provoquant des troubles cardiovasculaires, cérébrovasculaires (accident vasculaire cérébral) et respiratoires. De nouvelles données indiquent que les particules affectent d’autres organes et provoquent également d’autres maladies.

Le dioxyde d’azote est associé aux maladies respiratoires, en particulier à l’asthme, et entraîne des symptômes respiratoires (tels que la toux, un sifflement ou des difficultés à respirer), des hospitalisations et des visites aux urgences. 

Ces conclusions ont incité l’OMS à mettre en évidence l’importance que revêtent la réduction de l’utilisation des combustibles fossiles et l’adoption d'autres mesures concrètes pour faire baisser les niveaux de pollution de l’air. Des recommandations qui vont dans le sens de celles du Giec pour que la planète reste "vivable”.

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES