• CONTACT

QUESTION D'ACTU

Nutrition

Ramadan : quels sont les bienfaits du jeûne et qui devrait s'en passer ?

Pendant un mois, les musulmans ne pourront manger et boire que la nuit, du coucher au lever du soleil. Quels sont les bienfaits de cette tradition religieuse pour la santé ? Tout le monde peut-il le faire ? Explications.

Ramadan : quels sont les bienfaits du jeûne et qui devrait s'en passer ? MurzikNata/istock


  • Publié le 03.04.2022 à 17h30
  • |
  • |
  • |
  • |


L'ESSENTIEL
  • Pendant le ramadan, il est préférable de ne pas faire de sport pendant la journée.
  • En France, le diabète concerne plus de 3,5 millions de personnes selon l’Assurance maladie.

Le ramadan a commencé ce week-end et se terminera le 2 mai prochain. Il s’agit du neuvième mois de l’année musulmane, le mois sacré où tous les fidèles doivent observer un jeûne. Autrement dit, ne pas boire et ne pas manger du lever au coucher du soleil.

Purifier son organisme

Le jeûne permet à l’organisme de se reposer pour se purifier, peut-on lire dans un  un communiqué publié par le ministère de la Santé du Maroc. Le corps humain est alors nettoyé des vieilles cellules, des graisses, des déchets et des toxines qu’il a accumulés durant l’année par son alimentation et son activité”.

En dehors des considérations religieuses, certaines personnes pratiquent le jeûne pour ses vertus sur l’organisme. Des études mettent en avant le fait que le jeûne intermittent pourrait notamment aider à perdre du poids, prolonger la durée de vie, protéger les fonctions cognitives, améliorer les performances physiques, etc. Une longue liste de bienfaits pour ce régime qui consiste soit à se priver d’aliments pendant un certain nombre d’heures par jour - par exemple ne pas manger pendant 16 heures - soit à alterner les journées de jeûne total avec celles où aucun aliment n’est interdit. 

Tous les musulmans adultes en bonne santé peuvent observer le ramadan. Mais les enfants avant la puberté, les personnes malades et les femmes enceintes ou allaitantes ne sont pas tenues de le suivre. Aussi, lorsqu’elles ont leurs menstruations, les femmes peuvent faire une pause et rattraper plus tard le nombre de jours de jeûne ratés. Pour les personnes malades - qu’importe la pathologie - qui souhaitent faire le ramadan, il est fortement recommandé de consulter son médecin généraliste avant d’entamer le jeûne… Et de respecter son avis s’il vous déconseille de le faire.

Éviter de jeûner lorsqu’on est atteint de diabète

En effet, il peut être risqué de faire un jeûne pour certains malades. C’est le cas, par exemple, de ceux atteints de diabète. Cette maladie implique des variations du taux de sucre dans le sang car le pancréas ne produit pas suffisamment d'insuline - hormone qui régule le taux de sucre dans le sang - ou parce que l'organisme n'est pas capable d'utiliser efficacement l'insuline qu'il produit.

Ainsi, les personnes atteintes de diabète peuvent souffrir d’hypoglycémies (pas assez de sucre dans le sang) ou d’hyperglycémie (à l’inverse, trop de sucre) au cours d’une journée, ce qui peut avoir des conséquences graves - malaise, perte de connaissance, etc. - si elles ne peuvent pas manger. Néanmoins, en prévenant son médecin en amont, celui-ci pourra adapter le traitement de certains malades pour qu’ils puissent faire le ramadan sans risque.

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES