• CONTACT
Publicité

QUESTION D'ACTU

Nutrition

Pénurie d’huile de tournesol : Foodwatch exige la transparence en cas de changement de recettes

L'association de défense des consommateurs Foodwatch s'alarme de la pénurie d’huile de tournesol provoquée par la guerre en Ukraine.

Pénurie d’huile de tournesol : Foodwatch exige la transparence en cas de changement de recettes sergeyryzhov / istock.


  • Publié le 03.04.2022 à 15h30
  • |
  • |
  • |
  • |


L'ESSENTIEL
  • Deux tiers des importations françaises de tournesols proviennent d’Ukraine.
  • Ils servent principalement pour la fabrication d’huile et de tourteaux destinés à l’alimentation animale.

Face à la pénurie d’huile de tournesol, Foodwatch demande aux industriels d’être transparents en cas de changement de recettes.

Frites, chips, sauces, biscuits...

En conséquence de la guerre en Ukraine, l’huile de tournesol, qui entre dans la composition de nombreux aliments, ne nous parvient plus, en France comme ailleurs. Frites, chips, sauces, biscuits, margarines, plats préparés, pesto, poisson pané, etc. : des milliers de produits sont concernés. Résultat : l’industrie agroalimentaire doit le remplacer par autre chose et vite.

"Les fabricants se tournent donc vers des ingrédients de substitution, comme l’huile de colza, l’huile de palme et les tourteaux de soja OGM en provenance d’Amérique latine. Et ils demandent des « dérogations » pour vendre ces produits revisités sans changer les étiquettes", rapporte Foodwatch. "Si le caractère exceptionnel de la situation est compréhensible", l’association de défense des consommateurs alerte sur le risque que "la crise serve d’alibi à des reformulations en catimini", et exige que les consommateurs soit informés de ces changements d’ingrédients.

Pétition

Une pétition a été lancée en ce sens. "Nous demandons que tout changement soit communiqué sur les emballages directement, en rayons, sur les sites des marques, les réseaux sociaux et sur les sites de vente en ligne", conclut Camille Dorioz, responsable des campagnes chez Foodwatch.

Sans cela, les consommateurs pourraient être amenés à consommer contre leur gré des OGM, de l'huile de palme et des produits allergènes, potentiellement nocifs pour la santé. 

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES