• CONTACT
Publicité

QUESTION D'ACTU

Sécurité alimentaire

«Epidémie» d'Infections à E-coli : des pizzas de la marque Buitoni en cause

Ces produits étaient bien à l'origine de plusieurs dizaines de cas d'infections à E-coli qui ont provoqué le décès de 2 enfants.

\ gbh007/iStock


  • Publié le 30.03.2022 à 16h05
  • |
  • |
  • |
  • |


L'ESSENTIEL
  • Une quarantaine de cas d'infection à E-coli ont été relevés depuis le mois de février
  • Deux enfants sont morts des suites de cette infection
  • Les produits en cause, des pizzas de la marque Buitoni, on été identifiés

Les produits avaient été retirés de la vente en raison de doutes sur leur responsabilité dans plusieurs cas d'infections E-Coli touchant des enfants : et ce sont bien des pizzas de la marque Buitoni qui sont à l'origine en France de plusieurs dizaines de cas de contamination depuis fin février entraînant un syndrome hémolytique et urémique chez des enfants. C'est ce qu'a confirmé ce 30 mars la Direction Générale de la Santé en demandant à ceux qui détiendraient ces pizzas "Fraich'up" de ne pas les consommer. Deux enfants sont décédés à la suite de ces infections dont une quarantaine ont été relevées en, quelques semaines, entraînant l'ouverture d'une enquête de la part des autorités sanitaires.

Une intoxication à la bactérie E.coli se manifeste par de la diarrhée souvent accompagnée de sang, des douleurs abdominales et parfois de vomissements. Ces symptômes peuvent évoluer, après une semaine environ, vers une forme sévère de l’infection (le SHU) chez environ 10 % des enfants. Ce syndrome hémolytique et urémique (SHU) est la complication d’une toxi-infection digestive à Escherichia coli virulente, le plus souvent d’origine alimentaire. Le SHU se manifeste aux âges extrêmes de la vie, surtout chez le jeune enfant de moins de 3 ans. L’infection digestive est secondaire à une contamination alimentaire) Escherichia coli, dont certaines souches sont plus virulentes et produisent des toxines, les « shiga-toxine ». Ces bactéries sont également appelées « E. coli entérohémorragiques » ou « EHEC ».

Le SHU, une complication grave d'un épisode de diarrhée

Le syndrome hémolytique et urémique typique constitue donc une complication grave d’un épisode de diarrhée, souvent sanglante, pouvant évoluer dans 10 % des cas vers un tableau général associant un malaise, des troubles variés et un dysfonctionnement des reins.

Si la plupart du temps, l'intoxication alimentaire est bénigne, l’infection digestive à E. coli entéro-hémorragique peut-être grave chez le jeune enfant et les personnes âgées fragiles. De petits caillots de sang peuvent en effet se former dans le corps, en raison de la dérégulation du système de la coagulation (« système du complément »), ce qui risque d’obstruer les vaisseaux sanguins et d’arrêter le flux de sang vers les organes vitaux, tels que le cerveau, le cœur et les reins, avec des manifestations variables en fonction des organes atteints.

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES