• CONTACT

QUESTION D'ACTU

Critiques académiques

Cannabis thérapeutique : l'expérimentation «déroge aux exigences méthodologiques, sécuritaires et éthiques»

Les Académies nationales de médecine et de pharmacie sont mécontentes de la façon dont est mené l'essai de l'ANSM sur le cannabis thérapeutique dans le but de voir s'il est médicalement pertinent de le légaliser. 

Cannabis thérapeutique : l'expérimentation \ Tinnakorn Jorruang / istock.


  • Publié le 28.03.2022 à 14h30
  • |
  • |
  • |
  • |


L'ESSENTIEL
  • En 2020, le cannabis demeure de très loin le produit illicite le plus expérimenté en France.
  • Près de la moitié des adultes (46%) en ont déjà consommé.

"Pour démonter l’efficacité du cannabis thérapeutique, il est impératif d'effectuer des essais cliniques qui ne dérogent pas aux bonnes pratiques en vigueur". Dans un communiqué, les Académies nationales de médecine et de pharmacie livrent une critique acerbe de l’expérimentation actuellement menée par l’ANSM pour évaluer la nécessité de la légalisation du cannabis thérapeutique en France.

"Exigences méthodologiques, sécuritaires et éthiques"

Une expérimentation en cours (2021-2023) sur le cannabis dit "thérapeutique" a été proposée, d'une façon toute exceptionnelle, par un comité scientifique spécialisé, et a été validée par l'Agence nationale de sécurité sanitaire du médicament et des produits de santé. Elle porte sur cinq pathologies : les douleurs réfractaires aux thérapies disponibles, certaines formes d'épilepsie sévères et pharmaco résistantes, les soins de support en oncologie, les situations palliatives et la spasticité douloureuse de la sclérose en plaques.

Les Académies nationales de médecine et de pharmacie rappellent que cette expérimentation "déroge aux exigences méthodologiques, sécuritaires et éthiques qui régissent l'évaluation de tout candidat médicament". "Par un arrêté du 16 octobre 2020 qui fixe les spécifications des médicaments à base de cannabis, ceux-ci se sont trouvés dispensés d'un essai clinique randomisé, alors qu'on sait qu'il est le seul à même d'évaluer d'une façon satisfaisante la balance bénéfices/risques d'un candidat médicament, dans l'intérêt des patients", écrivent les experts. "Une autre anomalie est liée au fait que l'expérimentation ne concerne pas des substances pures, mais des produits à base de fleurs séchées de cannabis et d'extraits aux composants multiples", ajoutent-ils.

"Pressions médiatiques ou politiques"

Les Académies de médecine et de pharmacie rappellent également que l'industrie pharmaceutique mondiale a testé sans succès, ces dernières années, de nombreux cannabinoïdes de synthèse à la recherche d'effets antalgiques et anti-inflammatoires. Elles considèrent aussi que l'expérimentation en cours à propos des éventuels effets thérapeutiques du cannabis "devrait s'abstraire de pressions médiatiques ou politiques qui trompent les attentes des patients".

70% des Français sont actuellement en faveur de la légalisation du cannabis thérapeutique dans notre pays, et 51% sont pour la légalisation du cannabis récréatif.

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES