• CONTACT
Publicité

QUESTION D'ACTU

Grossièretés

Dire des gros mots est-il bon pour la santé ?

Des chercheurs britanniques ont révélé que blasphémer pouvait augmenter la confiance en soi, la prise de risque et la force physique.

Dire des gros mots est-il bon pour la santé ? frantic00/iStock


  • Publié le 27.03.2022 à 14h30
  • |
  • |
  • |
  • |


L'ESSENTIEL
  • L’utilisation de jurons renforcerait la tolérance face à la douleur physique et émotionnelle.

Lorsque certains se font mal, se sentent en difficulté ou sont énervés, ils ont tendance à jurer. Selon une étude publiée dans la revue Quarterly Journal of Experimental Psychology le 23 mars, prononcer des grossièretés peut avoir des bénéfices pour la santé. Afin de parvenir à cette conclusion, des scientifiques de l'université de Keele, en Angleterre, se sont demandés si dire des gros mots augmentait la "désinhibition d'état", c'est-à-dire un état de moindre maîtrise de soi et de manque de retenue.

Pour les besoins des travaux, ils ont réalisé deux expériences. La première a été menée auprès de 56 personnes et la deuxième auprès de 118 adultes. "Les expériences mesuraient leur performance physique et la prise de risque. La deuxième expérience, qui était pré-enregistrée, évaluait les émotions, l'humour, la distraction, la confiance en soi et l'anxiété", peut-on lire dans les recherches.

Les bienfaits insoupçonnés des jurons

D’après les résultats, la répétition de jurons augmentait la force physique et la prise de risque. Les chercheurs ont noté que les participants pouvaient faire des pompes plus longtemps après avoir blasphémé. Les volontaires ont également pris plus de risque (8 %), par exemple en gonflant un ballon autant que possible sans qu'il n'éclate. Le côté humoristique des grossièretés s'est également avéré être "une voie psychologique importante" pour stimuler la force physique. Selon l’étude, jurer a aussi permis de prendre plus confiance en soi.

"Les jurons semblent produire un état de 'cognitions chaudes', nous aidant à minimiser les craintes et les préoccupations quotidiennes. Cela peut avoir des effets bénéfiques dans certaines situations", a déclaré Richard Stephens, qui a dirigé les travaux, dans un communiqué.

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES