• CONTACT
Publicité

QUESTION D'ACTU

Votucalis

Douleurs, démangeaisons : le salut dans la salive des tiques ?

Des médicaments mis au point à partir d’une protéine, appelée "Votucalis", contenue dans la salive des tiques atténueraient les démangeaisons et les douleurs chroniques, selon des travaux menés sur des souris.

Douleurs, démangeaisons : le salut dans la salive des tiques ? Risto0/iStock


  • Publié le 22.03.2022 à 10h30
  • |
  • |
  • |
  • |


L'ESSENTIEL
  • Les résultats soulignent le rôle clé de l'histamine dans la régulation de la démangeaison et de la douleur chronique.

Les tiques font partie des parasites les plus redoutés par les être humains. La raison est simple : si ces acariens nous mordent et sont infectés par la bactérie Borrelia, ils peuvent nous transmettre la maladie de Lyme. Mais d’après des chercheurs des universités de Durham et de Newcastle en Angleterre, ces nuisibles cachent dans leur salive une protéine, appelée "Votucalis", qui pourraient réduire les démangeaisons et les douleurs chroniques. Dans une étude parue dans la revue Frontiers of Pharmacology le 8 mars, ils suggèrent que des traitements développés à partir de cette protéine permettraient de remplacer les antalgiques "qui peuvent être inefficaces, avoir de graves effets secondaires et créer une dépendance."

Une étude sur des souris

Pour parvenir à ces conclusions, les scientifiques ont mené une expérience sur des souris. Les rongeurs ont été soumis à des démangeaisons, à des lésions nerveuses périphériques qui ont entraîné des douleurs neuropathiques. Ils ont reçu un traitement à base de Votucalis. Les chercheurs ont précisé qu’il s’agissait d’une protéine biologiquement active présente dans la salive des tiques (R. appendiculatus), qui agit en liant à l'histamine (une molécule de signalisation du système immunitaire). "Par conséquent, elle a le potentiel d'inhiber les réponses immunologiques de l'hôte afin qu’il ne se rende pas compte qu’il a été mordu", peut-on lire dans l’étude.

Le potentiel anti-démangeaison et anti-douleur de la Votucalis

D’après les résultats, un important effet anti-démangeaison a été observé après l’administration de la Votucalis. Chez les souris neuropathiques, la protéine a produit un effet antinociceptif (qui inhibe la sensibilité à la douleur) puissant. "Notre étude est la première à mettre en évidence le potentiel anti-démangeaison et anti-douleur de la Votucalis, ce qui est très intéressant. Nous pourrions être sur le point de découvrir une alternative viable aux opioïdes", a déclaré Paul Chazot, co-auteur de l’étude, dans un communiqué. Selon les auteurs, la prochaine étape consistera à mettre au point un système permettant d'administrer efficacement le médicament au niveau de la démangeaison et de la douleur.

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES