• CONTACT
Publicité

QUESTION D'ACTU

Santé mentale

Séances de psy remboursées : rendez-vous, le 5 avril

La crise sanitaire a mis à mal la santé mentale de nombreux Français y compris chez les plus jeunes. Le dispositif  "MonPsy", initié par le gouvernement, et qui propose 8 séances avec un psychologue intégralement remboursées sera opérationnel à partir du 5 avril.

Séances de psy remboursées : rendez-vous, le 5 avril Jelena Danilovic/iStock


  • Publié le 16.03.2022 à 17h00
  • |
  • |
  • |
  • |


L'ESSENTIEL
  • Le dispositif "MonPsy" sera opérationnel le 5 avril
  • Il proposera huit séances de psychologue intégralement prises en charge par l'Assurance maladie
  • C'est la réponse gouvernementale à la dégradation de la santé mentale des Français en raison de la crise sanitaire

Ils sont 1 000 à s'être portés volontaires, 1 000 psychologues qui vont participer à partir du 5 avril à l'opération "MonPsy" qui consiste à proposer à tous les patients de plus de 3 ans huit séances de psychothérapie remboursées. C'est la réponse du gouvernement à la dégradation constatée de l'état de santé mentale des Français après deux ans de crise sanitaire.

"C'est un progrès considérable pour l'accès aux soins psychologiques et psychiques dans notre pays qui va concerner des dizaines, des centaines de milliers de Français", a souligné le ministre de la Santé, Olivier Véran, en annonçant la date du lancement de cette opération lors d'une intervention sur FranceInfo le 16 mars.

Huit séances par an

Concrètement, pour toute personne, adulte ou enfant à partir de 3 ans, il suffira d'être orienté vers ce dispositif par un médecin (médecin traitant, médecin scolaire, pédiatre, gériatre, etc...) pour bénéficier d'un rendez-vous chez un des 1 000 psychologues partenaires. Jusqu'à 8 séances par an, cette prise en charge sera intégralement remboursée par l'Assurance maladie. En cas de séances supplémentaires, la première sera remboursée à hauteur de 40 euros et les suivantes à hauteur de 30 euros.

C'est en septembre 2021, à l'issue des Assises de la psychiatrie, qu'Emmanuel Macron avait annoncé la prochaine mise en place de ce dispositif. Il s'agissait de faciliter l'accès à ce type de soins alors que les indicateurs sur l'état de la santé mentale des Français étaient au rouge après des mois de pandémie, de confinement, de restrictions et de difficultés sociales ou économiques rencontrées par toutes mes catégories de la population mais qui touchaient particulièrement les jeunes.

Des doutes sur l'efficacité du dispositif

Si l'opération "MonPsy" sera pleinement opérationnelle à partir du 5 avril prochain, elle ne recueille toutefois pas l'adhésion des plus de 78 000 professionnels de santé qui exercent comme psychologues. Beaucoup reprochent à l'initiative gouvernementale l'obligation de devoir passer par un médecin avant de bénéficier de cette orientation vers des soins "psy" et doutent de l'efficacité d'un nombre de séances limité à 8 pour une prise n charge complète par l'Assurance maladie."Les professionnels ne sont pas armés pour répondre aux besoins de s patients sur un tel laps de temps", soulignait déjà en septembre 2021 le thérapeute Benjamin Lubszynski.

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES