• CONTACT
Publicité

QUESTION D'ACTU

Démographie

Malgré les maladies chroniques, le nombre d’années de vie en bonne santé augmente

Entre 1991 et 2011, les hommes ont gagné 3,7 ans d’espérance de vie, sans handicap. Pour les femmes, il y a eu en moyenne deux années supplémentaires en bonne santé. 

Malgré les maladies chroniques, le nombre d’années de vie en bonne santé augmente LightFieldStudios/istock


  • Publié le 16.03.2022 à 20h00
  • |
  • |
  • |
  • |


L'ESSENTIEL
  • L’espérance de vie en bonne santé représente le nombre d’années de vie sans incapacité à réaliser les tâches et activités quotidiennes.
  • En France, elle est de 64,1 ans pour les femmes et 62,7 ans pour les hommes.
  • Les troubles cognitifs peuvent être des problèmes de mémoire, des difficultés à communiquer, un ralentissement de la pensée, etc.

Depuis plusieurs décennies, l’espérance de vie s’améliore. Mais dans quelles conditions sont vécues ces années de vie "supplémentaires" ? Cette question a été posée par une équipe de l’université de Newcastle, au Royaume-Uni. Les scientifiques ont voulu estimer si l’amélioration de l’espérance de vie était liée à des années de vie en bonne santé, ou bien si elle était marquée par davantage de handicap et de dépendance. Les résultats de leurs travaux ont été publiés dans PLOS Medicine. 

Une étude auprès des personnes de plus de 65 ans 

"Il y a eu des progrès dans les soins de santé au cours des dernières décennies, ce qui signifie que de nombreuses personnes atteintes de maladies chroniques vivent plus longtemps", expliquent les auteurs en préambule de leurs travaux. Cette équipe de recherche a analysé les données de deux grandes études réalisées auprès de personnes âgées de 65 ans ou plus en Angleterre. Concrètement, elles comprenaient la réalisation d’entretiens avec 7 635 personnes entre 1991 et 1993 et ​​avec 7 762 personnes entre 2008 et 2011, avec deux ans de suivi dans chaque cas. Dans ces échantillons, ils ont recherché les cas de maladies chroniques, de handicap, ou encore d’accident vasculaire-cérébral. 

Près de quatre ans d’espérance de vie gagnée

Pour les personnes en bonne santé et pour celles souffrant de problèmes de santé, le nombre moyen d'années d'espérance de vie sans incapacité, ni handicap a augmenté de 1991 à 2011, observent les scientifiques britanniques. Les hommes ont gagné 4,6 ans d'espérance de vie, mais cela correspond en réalité à 3,7 années sans problème de santé. "Les hommes souffrant d'affections telles que l'arthrite, les maladies coronariennes, les accidents vasculaires cérébraux et le diabète ont gagné plus d'années en bonne santé que d'années avec une incapacité", précisent les auteurs. Ce qui signifie que cette amélioration de l’espérance de vie en bonne santé concerne tout le monde, même les personnes atteintes de maladie chronique. 

L’impact des troubles cognitifs  

Entre 1991 et 2011, les femmes ont connu une augmentation de l'espérance de vie à 65 ans de 2,1 ans et une augmentation de l’espérance de vie en bonne santé de 2 ans. Pour elles aussi, cette amélioration concerne également les femmes atteintes de maladie chronique. En revanche, les auteurs remarquent qu’il n’y a pas d’amélioration de l’espérance de vie en bonne santé en cas de troubles cognitifs. Ce n'était pas le cas pour les hommes. "Étant donné que les troubles cognitifs étaient également la seule affection à long terme où l’espérance de vie a diminué, c'est une source de préoccupation et cela nécessite une enquête plus approfondie", estiment les auteurs.

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES