• CONTACT
Publicité

QUESTION D'ACTU

Intoxication alimentaire

Bactérie E.coli : un deuxième enfant est mort, les autorités sanitaires insistent sur la prévention

Une intoxication à la bactérie E.coli se manifeste de la diarrhée souvent accompagnée de sang, des douleurs abdominales et parfois de vomissements. Ces symptômes peuvent évoluer, après une semaine environ, vers une forme sévère de l’infection (le SHU) chez environ 10 % des enfants. 

Bactérie E.coli : un deuxième enfant est mort, les autorités sanitaires insistent sur la prévention HandmadePictures / istock.


  • Publié le 12.03.2022 à 15h52
  • |
  • |
  • |
  • |


L'ESSENTIEL
  • Les E. coli responsables du SHU sont présentes dans les intestins de nombreux animaux ruminants (vaches, veaux, chèvres, moutons, daims, etc.) et sont éliminées par les excréments qui peuvent alors contaminer l’environnement et les aliments.
  • Ces bactéries supportent bien le froid mais sont détruites par la cuisson.

L'agence Santé publique France l’a annoncé aujourd’hui : un deuxième enfant est décédé dans le cadre de la recrudescence de cas de contaminations graves à la bactérie E.coli signalés depuis début février.

26 cas de syndrome hémolytique et urémique

"Au 11 mars 2022, 26 cas de syndrome hémolytique et urémique (SHU) ou d’infection grave liés à des bactéries E. coli présentant des caractéristiques similaires ont été identifiés", précisent les experts en santé publique. Ces cas sont survenus dans 9 régions : Nouvelle Aquitaine (6 cas), Hauts-de-France (5 cas), Ile-de-France (4 cas), Pays de la Loire (4 cas), Bretagne (3 cas), Bourgogne-Franche-Comté (1 cas), Grand Est (1 cas), Provence-Alpes-Côte-D’azur (1 cas) et Auvergne-Rhône-Alpes (1 cas). Les enfants malades, âgés de 1 à 15 ans, ont présenté des symptômes entre le 18 janvier et le 23 février. "Deux d’entre eux sont décédés, et par ailleurs, 22 cas supplémentaires sont en cours d’investigation", révèle l’agence de santé.

Santé publique France poursuit ses recherches sur l’ensemble des cas de SHU pédiatriques signalés depuis le 1er janvier 2022 sur notre territoire afin d’identifier une éventuelle source de contamination commune et de mettre en place les mesures appropriées. A ce stade, l’enquête n’a pas permis d’incriminer une source de contamination particulière. Aussi, les autorités sanitaires renouvellent les recommandations générales de prévention des risques alimentaires, notamment chez les enfants de moins de 16 ans.

Comment éviter le syndrome hémolytique et urémique ? 

La transmission de la bactérie peut être évitée par des gestes simples, en particulier chez les enfants de moins de 16 ans et les personnes âgées :
- le lavage des mains doit être systématique avant la préparation des repas ;
- les viandes, surtout celles hachées, doivent être bien cuites à cœur (et non pas rosées);
- le lait cru, les fromages à base de lait cru et les produits laitiers fabriqués à partir de lait cru ne doivent pas être consommés par les enfants de moins de 5 ans ; préférez les fromages à pâte pressée cuite (type Emmental, Comté, gruyère, Beaufort), les fromages fondus à tartiner et les fromages au lait pasteurisé ;
- les préparations à base de farine (pizza/pâte à cookies/gâteau/tarte...) ne doivent pas être consommées crues ou peu cuites ;
- les légumes, la salade, les fruits et les herbes aromatiques, en particulier ceux qui vont être consommés crus, doivent être soigneusement lavés avant consommation, après épluchage le cas échéant ;
- les aliments crus doivent être conservés séparément des aliments cuits ou prêts à être consommés ;
- les plats cuisinés et les restes alimentaires doivent être rapidement mis au réfrigérateur, suffisamment réchauffés et consommés rapidement ;
- les ustensiles de cuisine (surtout lorsqu’ils ont été en contact préalablement avec des aliments crus), ainsi que les plans de travail doivent être soigneusement lavés ;
- les enfants ne doivent pas boire d’eau non traitée (eau de puits, torrent, etc.) et éviter d’en avaler lors de baignades (lac, étang, etc.) ;
- enfin, il faut éviter le contact des très jeunes enfants (moins de 5 ans) avec les vaches, veaux, moutons, chèvres, daims, etc., et leur environnement ; en cas de contact avec ces animaux, le lavage des mains doit être systématique.

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES