• CONTACT

QUESTION D'ACTU

Miraculeux

Il devient père malgré un diagnostic d'infertilité

Un homme atteint d’une tumeur au cerveau est devenu papa alors que les médecins lui avaient affirmé qu’il était stérile.

Il devient père malgré un diagnostic d'infertilité Dr_Microbe/istock


  • Publié le 06.02.2022 à 14h00
  • |
  • |
  • |
  • |


L'ESSENTIEL
  • En 2015, 191 centres d’assistance médicale à la procréation étaient actifs en France.
  • La prise en charge des techniques d’AMP par la Sécurité sociale est la même pour tous : couple hétérosexuel, couple formé de 2 femmes, femme non mariée.

C’est une belle histoire… mais qui a très mal commencé pour le personnage principal Jonathan Jones. En 2007, au cours d’un simple examen ophtalmologique à l'hôpital universitaire de Coventry et Warwickshire (UHCW) en Angleterre, les médecins lui diagnostiquent une tumeur cérébrale très agressive. Il est opéré d’urgence le jour même. 

Tumeur cérébrale

L’intervention chirurgicale se déroule correctement. Jonathan Jones doit alors suivre un programme de chimiothérapie et de radiothérapie de six semaines qui vise à réduire les cellules cancéreuses. Mais la prise en charge dure et le jeune homme doit en réalité poursuivre son traitement pendant des dizaines d’années pour continuer de maîtriser la tumeur. Parmi les effets secondaires qu’il décrit, il souffre de déséquilibre et, surtout, les médecins lui annoncent un jour qu’il ne pourra jamais avoir d’enfants car il n’est plus fertile…

En 2019, Jonathan Jones rencontre Danielle Taylor, une coach sportive de 31 ans. Ils tombent immédiatement amoureux. Très rapidement, il lui confie son histoire et lui explique qu’il ne pourra pas avoir d’enfants naturellement. Ils décident alors d’entreprendre les démarches pour faire une fécondation in vitro avec le sperme qu’il avait fait congeler avant sa maladie… Mais finalement et contre toute attente, ils n’en ont pas besoin. Sa compagne tombe naturellement enceinte en quelques semaines et leur premier enfant est né en mai 2021 !

Les traitements possibles

Selon une étude menée par l’Institut national d’études démographiques (Ined) et l’Institut national de la santé et de la recherche médicale (Inserm), en partenariat avec l’université Paris-Saclay, un couple sur quatre ne parvient pas à obtenir une grossesse après douze mois d’essai en France. Entre 2008 et 2017, plus de 150 000 femmes ont été traitées pour infertilité dans l’Hexagone, soit 1,25% de celles âgées de 20 à 49 ans. 

Actuellement, il existe plusieurs solutions médicales pour aider les femmes à concevoir un enfant. L’induction de l’ovulation permet par exemple d'obtenir une ovulation chez des patientes qui n'ovulent pas spontanément. La procréation médicalement assistée (PMA) est aussi proposée aux patientes. Celle-ci peut être réalisée grâce à différentes techniques comme l'insémination artificielle et la fécondation in vitro. En France, tous les actes de PMA sont pris en charge à 100 % par l'Assurance maladie jusqu’aux 43 ans des femmes, qu’il s’agisse d’un couple hétérosexuel ou lesbien ou d’une future maman célibataire. 

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES