• CONTACT
Publicité

QUESTION D'ACTU

Effets secondaires

Covid-19 : pas de lien entre les vaccins et l’infertilité

Les vaccins contre la Covid-19 n’auraient pas d'impact sur la fertilité des hommes et des femmes en âge de procréer. 

Covid-19 : pas de lien entre les vaccins et l’infertilité peakSTOCK/istock


  • Publié le 23.01.2022 à 15h30
  • |
  • |
  • |
  • |


L'ESSENTIEL
  • Certaines femmes vaccinées ont eu des troubles de leurs cycles menstruels comme une augmentation de l’intensité des saignements ou des règles plus longues.
  • Selon une nouvelle étude, la vaccination contre le Covid-19 n’affecterait pas la fertilité des femmes et celle des hommes.

Alors que le pass vaccinal doit entrer en vigueur dès ce lundi 24 janvier, certains Français refusent encore de se faire vacciner. Parmi les jeunes adultes, l’une des craintes majeures est l'impact potentiel que pourraient avoir ces injections sur leur fertilité. Autrement dit, que le fait d’être vaccinés les empêchent d’avoir des enfants dans les prochaines années. 

"Le délai de grossesse est le même quel que soit le statut vaccinal"

Une étude publiée dans l'American Journal of Epidemiology pourrait les rassurer. D’après les chercheurs, les vaccins Pfizer, Moderna ou encore Johnson & Johnson n’auraient aucune conséquence sur la fertilité des hommes comme sur celle des femmes. "De nombreuses personnes en âge de procréer ont justifié leur choix de ne pas se faire vacciner par des préoccupations concernant la fertilité, explique Amelia Wesselink, auteure principale de l’étude. Pour la première fois, nos travaux montrent que la vaccination contre la Covid-19 n’impacte pas la fertilité de l'un ou l'autre des partenaires chez les couples essayant de concevoir (un bébé) par voie sexuelle. Le délai de grossesse est le même quel que soit le statut vaccinal."

Les données de plus de 2 000 femmes étudiées

Pour parvenir à ce résultat, les scientifiques ont analysé les données de couples essayant d’avoir un enfant. La majeure partie des informations concernaient les partenaires femmes et ont été récoltées durant une période allant de la préconception jusqu’à six mois après l’accouchement : suivi médical, mode de vie, antécédents ou risques de santé mais aussi des caractéristiques de leurs partenaires. En tout, les données de 2 126 futures mamans vivant aux États-Unis et au Canada ont été étudiées par les chercheurs. 

Mêmes taux de fertilité chez les femmes vaccinées et non vaccinées

Dans le détail, les chercheurs ont calculé la probabilité de conception de ces couples en utilisant les dates autodéclarées de la dernière période menstruelle des participantes, la durée de leur cycle menstruel et le statut de leur grossesse. Résultats : les taux de fertilité étaient les mêmes chez les participantes vaccinées - avec au moins une dose - et chez celles non vaccinées. Les scientifiques compte désormais poursuivre leurs recherches afin de déterminer si le nombre et le type de doses ainsi que d’autres facteurs - lieux de vie, profession, antécédents d’infertilité, etc. - pourraient impacter la fertilité des couples. Dans cette étude, ils n’ont étudié que les vaccins Pfizer, Moderna et Johnson & Johnson.

Les hommes moins fertiles lorsqu’il ont été infectés par la Covid-19

Mêmes conclusions chez les hommes d’après l’étude : leur fertilité serait la même qu’ils aient reçu au moins une dose de vaccin contre la Covid-19 ou qu’ils ne soient pas du tout vaccinés. En revanche, les chercheurs soulignent que l’infection à la Covid-19 pourrait, quant à elle, diminuer leurs chances d’avoir un bébé. En effet, ils ont observé que les hommes testés positifs à la Covid-19 dans les 60 jours suivant une période donnée - et définie par les chercheurs - avaient une fertilité réduite par rapport à ceux qui n'avaient jamais été testés positifs au virus et à ceux qui avaient été testés positifs au moins 60 jours avant cette période. 

En France, actuellement, près de 54 millions de personnes ont reçu au moins une dose de vaccin contre la Covid-19 et plus de 52 millions sont totalement vaccinées selon le ministère des Solidarités et de la Santé.

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES