• CONTACT
Publicité

QUESTION D'ACTU

Lait maternel

Oui, les jeunes mamans infectées par le virus peuvent allaiter

C’est confirmé : le lait maternel des femmes ayant été contaminées par le coronavirus contient bel et bien des anticorps capables de neutraliser le virus.

Oui, les jeunes mamans infectées par le virus peuvent allaiter  golubovy/iStock

  • Publié le 11.01.2022 à 16h30
  • |
  • |
  • |
  • |


L'ESSENTIEL
  • Le virus responsable de la Covid-19 n’a pas été détecté dans le lait maternel des jeunes mères infectées par le virus.
  • Des anticorps Iga, qui protègent du coronavirus, étaient présents, pendant au moins deux mois, dans le lait maternel des femmes contaminées par le coronavirus.

Réduction des risques d’infection, de maladies inflammatoires, d’obésité… Le lait maternel a de multiples bienfaits. En cette période de pandémie, une autre vertu s’est ajoutée à cette liste. Il s’agit de la protection conférée par ce liquide sécrété par les glandes mammaires de la mère contre la Covid-19. Plusieurs recherches ont révélé que les femmes touchées par le coronavirus avaient des anticorps contre le virus dans leur lait maternel. Une étude, publiée dans la revue Frontiers in Immunology le 23 décembre, a mis en avant des nouvelles données qui vont dans ce sens.

Pour les besoins des travaux, des chercheurs américains ont recruté 64 mères allaitantes. Ils ont, à plusieurs reprises, prélevé le lait de ces femmes et les cellules de leur mamelon pendant deux mois, après qu’elles aient été testées positives à la Covid-19. Leur but était d’évaluer les concentrations d’anticorps IgA dans le lait des mamans après une infection au coronavirus.

75 % des échantillons de lait maternel contiennent des anticorps protecteurs

D’après les résultats, 27 échantillons de mamelons ont révélé la présence de la Covid-19. Mais cette détection du virus sur le sein était associée à la toux de la femme allaitante. Selon les scientifiques, le virus responsable de la Covid-19 n’a pas été détecté dans le lait maternel des participantes. La plupart des échantillons de lait, soit 75 % des 316 prélèvements, contenaient des anticorps IgA, qui protègent contre le coronavirus.

"Les concentrations ont augmenté au cours des deux premières semaines suivant l'apparition des symptômes de la Covid-19 ou un test positif", peut-on lire dans l’étude. D’après les auteurs, les anticorps IgA étaient présents dans le lait maternel pendant au moins deux mois chez 77 % des mères. "Ces résultats soutiennent les recommandations encourageant les femmes allaitantes à poursuivre l'allaitement pendant et après avoir contracté la Covid-19", ont conclu les chercheurs.

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES