• CONTACT
Publicité

QUESTION D'ACTU

Rapport de la DREES

Covid-19 : la vaccination serait bien efficace à 90 % contre les formes graves

Selon le nouveau rapport de la direction de la Recherche, des Études, de l'Évaluation et des Statistiques (DREES), les vaccins contre la Covid-19 protégeraient à 85 % contre les formes symptomatiques et à 90 % contre les formes graves, mais cette efficacité diminue bien dans le temps.

Covid-19 : la vaccination serait bien efficace à 90 % contre les formes graves Alernon77/iStock

  • Publié le 23.12.2021 à 12h30
  • |
  • |
  • |
  • |


L'ESSENTIEL
  • L’efficacité vaccinale d’un cycle vaccinal complet (2 doses) atteint 85 % contre les formes symptomatiques et 90 % contre les sévères. 
  • Cette efficacité diminue cependant dans le temps contre les formes symptomatiques, d'où la nécessité de faire une 3e dose de rappel.
  • La vaccination reste cependant efficace contre les formes graves.

Se faire vacciner diminue-t-il les risques de développer des symptômes de la Covid-19 et de faire une forme grave de la maladie ? Oui, affirme le nouveau rapport de la direction de la Recherche, des Études, de l'Évaluation et des Statistiques (DREES).

Publié le 22 décembre, il souligne l’efficacité d’un cycle vaccinal complet pour lutter contre l’infection symptomatique au SARS-CoV-2. Les données analysées sont celles de la troisième vague de l’épidémie de Covid-19 en France, entre le 1er février et le 31 mai 2021.

Une forte efficacité vaccinale

Les résultats concernant la vaccination sont très encourageants. Ils montrent que même la primo-dose est efficace à 59 % contre les formes symptomatiques chez les personnes de 50 ans ou plus. Cette efficacité atteint même 85 % à la fin d’un cycle vaccinal complet, sans dose de rappel. Plus faible en début de parcours vaccinal pour les personnes présentant une comorbidité, l’efficacité vaccinale se rapproche aussi, en fin de parcours vaccinal, de celle calculée pour l’ensemble des personnes de 50 ans ou plus. 

De même, le risque d’hospitalisation, de passage en soins intensifs et de décès à l’hôpital se réduit au fur et à mesure de l’avancée dans le parcours vaccinal. Dès la première dose, le risque de passage en soins critiques est significativement réduit pour les personnes de 50 ans ou plus. "Au total, en combinant une efficacité vaccinale de 85 % contre les formes symptomatiques à l’issue d’un parcours vaccinal complet à une réduction des risques de formes sévères traduites par un événement hospitalier de 0,67, l’efficacité vaccinale s’établirait à 90 % contre les hospitalisations, à 94 % contre les passages en soins critiques et 90 % contre les décès après un parcours vaccinal complet. Les résultats sont très proches pour les personnes présentant une comorbidité", souligne la DREES dans son rapport.

Une efficacité qui diminue dans le temps, sauf pour les formes graves

Toutefois, cette efficacité vaccinale est limitée dans le temps. La DREES a étendu l’analyse à des données plus récentes en explorant celles de la 4e vague, jusqu’au 14 novembre 2021. Celles-ci révèlent une très nette diminution de l’efficacité des vaccins contre les formes symptomatiques six mois après la dernière injection et ce, quelle que soit la tranche d’âge.

Chez les 50 ans ou plus, cette efficacité vaccinale descend à 57 % contre les formes symptomatiques dans le temps et à 39 % chez les 85 ans ou plus. Selon la DREES, "baisse peut s’interpréter, sous les hypothèses mobilisées dans l’analyse, comme l’effet combiné de l’émergence du variant delta susceptible de générer un échappement immunitaire et d’une baisse de la protection vaccinale dans le temps".

Il est cependant important de noter que les vaccins restent efficaces contre les formes sévères de la Covid-19 : à 84 % après la complétude du parcours vaccinal. Chez les patients les plus âgés, cette efficacité contre les formes graves s’élève à 70 %. 

D’où l’importance d’effectuer une troisième dose de vaccin. Sept jours après cette dose de rappel, l’efficacité vaccinale retrouve des niveaux très élevés, que ce soit contre les formes symptomatiques ou les formes sévères, sans distinction selon la classe d’âge parmi les 65 ans ou plus. Elle est estimée à 91,5 % pour les personnes présentant une comorbidité et  92,1 % pour l'ensemble de la population des 50 ans ou plus.

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES