• CONTACT
Publicité

QUESTION D'ACTU

Alcool

Enceinte ? Voici comment profiter des fêtes de fin d’année sans faire prendre de risque à son bébé

Pour certaines, résister à l'alcool pendant la grossesse est difficile, surtout lors des fêtes de fin d'année, où il coule généralement à flot. Voici comment éviter de succomber à la tentation. 

Enceinte ? Voici comment profiter des fêtes de fin d’année sans faire prendre de risque à son bébé Prostock-Studio / istock.

  • Publié le 22.12.2021 à 14h30
  • |
  • |
  • |
  • |


L'ESSENTIEL
  • Les recherches scientifiques ont montré que l’alcoolisation foetale est la première cause non génétique de handicap mental chez l’enfant.
  • Si une femme enceinte se pose des questions ou a besoin d’un soutien concernant sa consommation d'alcool, elle doit en parler au professionnel de santé qui suit sa grossesse.
  • Elle peut également contacter Alcool Info Service au 0 980 980 930 ou trouver des informations sur alcoolinfoservice.fr.

"Une petite flûte de champagne, ça ne peut pas te faire de mal !", "Profite, ce n’est pas tous les jours Noël !"… A l’occasion des fêtes de fin d’année et des retrouvailles en famille et entre amis, pas simple de résister aux tentations lorsque l’on est une femme enceinte.

Même boire une petite coupe est dangereux 

Pourtant, il le faut. "L’alcool traverse le placenta et est toxique pour le bébé. Quand il y a consommation d’alcool, il y a autant d’alcool dans le sang de la mère que dans celui du bébé et dans le liquide amniotique. S’il est désormais largement admis que l’absorption excessive d’alcool durant la grossesse est particulièrement nocive, le risque reste souvent moins connu du grand public en ce qui concerne une consommation occasionnelle et en faible quantité. Pourtant, il existe", explique la sage-femme Stéphanie Gilbert. "Il est impossible aujourd’hui de définir un seuil en dessous duquel la prise d’alcool de la femme enceinte est sans conséquence. Par précaution, pour l’alcool, le mieux c’est zéro", poursuit-elle.

Afin d’être sure de remplir cet objectif, on vous conseille d’abord d’annoncer aux invités que vous êtes enceinte, et que, par conséquent, il ne vous sera pas possible de boire. A ceux qui insistent, voici ce que propose de répondre notre sage-femme :"même une petite flûte de champagne, ce n’est pas bon pour mon bébé, alors je trinque avec toi sans modération mais avec une boisson sympa sans alcool". 

La clef de fêtes réussies, c'est d'anticiper 

Par ailleurs, prévoir à l’avance des boissons sans alcool mais tout de même sympathiques aide à ne pas se sentir exclue des festivités, et donc à tenir.  Cela peut par exemple être un cocktail ou un champagne sans alcool, servis dans de jolis verres. "Pas d’alcool, c’est plus facile quand on est soutenue et encouragée… et pour être solidaire, pourquoi ne pas favoriser les boissons sans alcool pour tout le monde !", invite également Stéphanie Gilbert.

Voici par exemple une belle idée de cocktail sans alcool : pour 1 verre, prévoyez une orange + 1 rondelle pour la présentation du verre, un ½ citron, 1 tranche d’ananas, de la grenadine, de l’eau pétillante et des glaçons. Pressez les oranges et les citrons. Centrifugez ou mixer l’ananas. Versez les jus et l’eau pétillante dans un verre et mélangez. Ajoutez un trait de grenadine et décorer d’une tranche d’agrume.

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES