• CONTACT
Publicité

QUESTION D'ACTU

Guide

Décorations de Noël : gare aux plantes toxiques !

Très prisées pour les décorations de fêtes, certaines plantes peuvent toutefois s’avérer toxiques et représentent donc un danger pour la santé.

Décorations de Noël : gare aux plantes toxiques ! LesyaD/iStock

  • Publié le 19.12.2021 à 10h30
  • |
  • |
  • |
  • |


L'ESSENTIEL
  • Stars des décorations de table et offertes en cadeau, certaines plantes sont pourtant toxiques et peuvent occasionner problèmes gastro-intestinaux et troubles cardiaques en cas d'ingestion.
  • C'est le cas du houx, du gui ou encore de la rose de Noël.
  • Des chercheurs américains viennent de publier un guide pour les reconnaître.

Rouge éclatant, vert profond ou blanc immaculé. Elles sont les stars du réveillon du Noël. Prisées pour leur odeur ou leurs couleurs, ces plantes sont régulièrement utilisées en guise de décoration de table ou offertes en cadeau.

Elles ne sont pourtant pas sans risque pour la santé, comme le rappellent des chercheurs américains. Dans un guide publié dans le British Medical Journal, ils mettent en garde contre la toxicité de certaines plantes festives, pour les humains et leurs animaux de compagnie.

Attention aux baies rouges du houx

Souvent utilisé en ornement pour les fêtes de fin d’année, le houx anglais à feuilles persistantes (Ilex aquifolium), est à manipuler avec précaution et à ne surtout pas laisser à portée de main des enfants. En effet ses baies, "aussi rouges que du sang"  contiennent des saponines, qui peuvent provoquer des troubles gastro-intestinaux si elles sont consommées en grandes quantités. En de rares occasions, elles peuvent entraîner de la somnolence, de l'hyperthermie et de l'ataxie (troubles de la coordination motrice). Les chercheurs se veulent cependant rassurants, en rappelant que "les saponines ne sont pas facilement absorbées par le tractus gastro-intestinal" et que "la plupart des ingestions n'entraînent pas de toxicité".

Attention ausis au gui européen (Viscum album). Toutes les parties de cette plante aux baies irrisées sont toxiques. Elles contiennent des viscotoxines (des lectines végétales, parmi lesquelles se trouve la ricine), qui inhibent la synthèse des protéines cellulaires en se liant à la sous-unité ribosomale. La consommation des feuilles ou des baies du gui provoque des troubles gastro-intestinaux.

La douce-amère et l’if, jolies plantes aux propriétés toxiques

Outre le houx et le gui, les couronnes décoratives de l’Avent sont souvent réalisées à l’aide de douce-mère (Solanum dulcamara) ou d’if. Les jolies baies écarlates de la douce-amère  contiennent des glycoalcaloïdes de type solanine. Leur ingestion peut provoquer des douleurs abdominales, vomissements et céphalées.

Quant à l’if (Taxus baccata), il est depuis longtemps identifié comme un poison. Toute la plante contient des taxines et des glycosides cardiaques. Son ingestion provoque des dysryhtmies cardiaques, qui peuvent entraîner une hypotension et une bradycardie persistantes.

Le poinsettia, injustement considéré comme dangereux

Parmi les plantes à floraison hivernales préférées, se trouvent heureusement des espèces sans danger pour la santé. C’est le cas du cyclamen, du cactus de Noël (Schlumbergera truncata) et du poinsettia (Euphorbia pulcherrima). Cette plante a acquis à tort la réputation d’être toxique en cas d’ingestion. Attention toutefois de la tenir à distance des yeux pour éviter les irritations liées à la sève.

La rose de Noël ornementale (Helleborus niger), est en revanche à tenir éloignée de la table.

Cette plante contient des glycosides cardiaques, qui peuvent produire une bradycardie, ainsi que des troubles gastro-intestinaux et des lésions rénales. Attention aussi à la cerise de Jérusalem ou cerise de Noël (Solanum pseudocapsicum), une autre plante d'intérieur vivace dont les baies peuvent produire des troubles gastro-intestinaux en cas d’ingestion.

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES