• CONTACT
Publicité

QUESTION D'ACTU

Santé mentale

Thérapie cognitivo-comportementale : l’utiliser pour traiter l’insomnie pendant la grossesse évite la dépression post-partum

Les femmes non dépressives qui ont suivi une thérapie cognitivo-comportementale via téléconsultation pour des troubles du sommeil pendant leur grossesse avaient moins de risque de souffrir de dépression post-partum jusqu’à six mois après leur accouchement.

Thérapie cognitivo-comportementale : l’utiliser pour traiter l’insomnie pendant la grossesse évite la dépression post-partum monkeybusinessimages/iStock

  • Publié le 16.12.2021 à 13h30
  • |
  • |
  • |
  • |


L'ESSENTIEL
  • La thérapie cognitivo-comportementale (TCC) a déjà fait ses preuves pour réduire les troubles du sommeil, et en particulier l'insomnie.
  • Même réalisée en ligne, la TCC est aussi efficace pour réduire le risque de développer une dépression post-partum et de l'anxiété chez les femmes enceintes.

Pratique centrée sur la cognition et le comportement, la thérapie cognitivo-comportementale (TCC) vise à modifier positivement les croyances et les pensées négatives que les patients ont d’eux-mêmes. Particulièrement recommandée en cas d’apparition de comportements névrotiques, elle favorise l’apprentissage de comportements nouveaux et à, à plusieurs reprises, montré des effets positifs sur les troubles du sommeil, et en particulier l’insomnie.

Selon une nouvelle étude menée par des chercheurs de l'Université de Californie à San Francisco, suivre en ligne une thérapie cognitivo-comportementale lorsqu’on est enceinte s’avère non seulement efficace pour réduire l'insomnie pendant la grossesse, mais aussi pour prévenir la dépression post-partum et réduire l'insomnie et l'anxiété jusqu'à six mois après l'accouchement.

Des effets déjà reconnus contre l’insomnie

L’étude, parue dans la revue Sleep, fait suite à une recherche parue en janvier 2020 dans JAMA Psychiatry, qui montrait que la TCC en ligne réduisait les symptômes d'insomnie, de dépression et d'anxiété pendant la grossesse.

"Nous étions curieux de voir si les avantages de la TCC en ligne pour l'insomnie se maintiendraient après la naissance de l'enfant, en particulier compte tenu des exigences liées à l'arrivée d'un jeune enfant, explique Jennifer Felder, qui a dirigé l'étude. Nous étions particulièrement enthousiastes à l'idée de voir les avantages se prolonger jusqu'à six mois, non seulement pour l'insomnie, mais aussi pour la santé mentale de manière plus générale."

On estime qu’environ 15 % des femmes sont touchées après par une dépression post-partum dans les mois qui suivent la naissance de leur enfant. Mais les études menées sur sa prévention se sont concentrées sur les femmes ayant des antécédents de dépression et aucune n'a étudié si le traitement de l'insomnie pouvait prévenir la dépression du post-partum.

"J'ai entendu des patientes dire, encore et encore, que leur santé mentale post-partum a commencé à souffrir lorsque leur insomnie a commencé, ce qui suggère qu'il existe un lien, estime pourtant le Dr Felder. Nous savons que le post-partum peut être une période vulnérable pour devenir déprimée, et il est possible que cette intervention puisse prévenir cela".

Une meilleure prévention de la dépression post-partum

Pour étudier ce lien, les chercheurs ont recruté 208 patientes, dont 105 ont été randomisées pour suivre le traitement de TCC virtuelle :  une application de sommeil à rythme autonome appelée Sleepio que les patientes ont utilisée pendant 20 minutes à la fois pendant un maximum de six séances. Trois mois après l'accouchement, 4 % des femmes ayant utilisé l'application étaient considérées comme probablement déprimées, contre 18 % des femmes ayant reçu les soins habituels, c’est-à-dire des médicaments et des conseils généraux d’hygiène du sommeil.

Pour le Dr Felder, ces résultats montrent bien qu’une thérapie numérique est efficace pour prévenir l’insomnie car elle est plus individualisée et s’attaque aux facteurs des troubles du sommeil. "La magie du traitement réside dans ce qui se passe entre les séances, les tactiques que les participants mettent en pratique, comme la tenue d'un journal du sommeil, la stabilisation de leur heure de réveil, le fait de passer moins de temps au lit à se tourner et à se retourner, et la priorité accordée à une relaxation adéquate avant le coucher."

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES