• CONTACT
Publicité

QUESTION D'ACTU

Covid-19

Vaccination des enfants : qui est concerné et comment va-t-elle se dérouler ?

Les enfants "à risque", âgés de 5 à 11 ans, peuvent se faire vacciner dès ce mercredi 15 décembre en France. Quelles sont les maladies concernées par cet élargissement de la campagne vaccinale ? Comment va-t-il se passer ? Quel est le sérum contre la Covid-19 utilisé pour cette tranche d’âge ? On fait le point.

Vaccination des enfants : qui est concerné et comment va-t-elle se dérouler ? jacoblund/iStock

  • Publié le 15.12.2021 à 14h30
  • |
  • |
  • |
  • |


L'ESSENTIEL
  • La vaccination des enfants, âgés de 5 à 11 ans, "à risque" s’ouvre ce mercredi 15 décembre.
  • Les enfants concernés par cet élargissement de la campagne de vaccination sont ceux qui présentent au moins une comorbidité et qui vivent dans l’entourage d’une personne immunodéprimée.
  • Une version moins dosée du vaccin Pfizer est administrée aux enfants vulnérables de 5 à 11 ans.
  • Plusieurs pays européens, tels que la Grèce, l’Autriche, la Hongrie et la Slovaquie, se lancent dans la vaccination des enfants.

Une nouvelle étape de la campagne vaccinale française commence aujourd’hui. Ce mercredi 15 décembre, le gouvernement a ouvert la vaccination aux 360.000 enfants, âgés de 5 à 11 ans, susceptibles de développer des formes graves de la Covid-19 et à ceux vivant dans l’entourage des personnes immunodéprimées. Les enfants éligibles sont ceux qui souffrent de maladies cardiaques, respiratoires, hépatiques chroniques, neurologiques et rénales. Parmi les pathologies prioritaires, on retrouve également les cancers, l’immunodéficience primitive, la trisomie 21, l’obésité, le diabète et l’asthme.

L’accord d’au moins un parent 

Dans un document transmis aux professionnels de santé, le ministère de la Santé a précisé que les enfants pouvaient recevoir le vaccin contre la Covid-19 dans des établissements de santé et des services spécialisés. "La présence d’au moins un parent accompagnateur est nécessaire à la vaccination de cette classe d’âge", peut-on lire dans la fiche. Un formulaire d’autorisation parentale doit être signé par au moins l’un des deux parents avant l’administration du sérum. 

Des nouveaux avis concernant de la vaccination de tous les enfants  

Le ministère de la Santé a indiqué que le vaccin injecté aux enfants vulnérables était une version moins dosée de la formule Pfizer. Dans un avis paru le 6 décembre, le Conseil d’orientation de la stratégie vaccinale (COSV), un organisme consultatif, a estimé que les indications de la vaccination de cette tranche d’âge "paraissent réunies." "Dès que les données de vie réelle des États-Unis seront disponibles (possiblement fin décembre 2021), et si elles valident les données de sécurité et d’efficacité issues des essais cliniques, alors l’élargissement de la vaccination à tous les enfants de 5 à 11 ans devrait être préconisé", a développé le conseil.

Le gouvernement français a demandé à la Haute Autorité de Santé (HAS) et au Comité consultatif nationale d’éthique de se prononcer, ce jeudi 16 décembre, sur la question de la vaccination ouverte à tous les enfants.

Quels pays européens a ouvert la vaccination aux enfants ? 

La France n’est pas le seul pays à avoir ouvert la vaccination aux enfants. Le Danemark, l’Espagne, la Grèce et l’Autriche ont également franchi le pas. La Hongrie lance aussi sa campagne pour les enfants de 5 à 11 ans, ce mercredi 15 décembre. En Allemagne, pour l’heure, seule la capitale Berlin a autorisé la vaccination pour cette tranche d’âge. Dans les prochains jours, l’Italie, la Pologne, la Slovaquie, la République tchèque, le Portugal, la Suisse et les pays baltes vont également démarrer l’élargissement de la campagne vaccinale.

Une désactivation du pass sanitaire pour certains Français

Ce mercredi 15 décembre ne marque pas uniquement le début de la campagne de vaccination pour les enfants. À cette date, le pass sanitaire de certains Français sera désactivé. Les personnes, qui ne pourront pas conserver un pass sanitaire valide, sont les plus de 65 ans qui ont bénéficié d’une deuxième dose avant le 17 mai dernier. Tous les patients, quel que soit leur âge, vaccinés avec le sérum Janssen avant le 17 octobre n’auront également plus de pass sanitaire valide.

Pour permettre aux plus de 65 ans de recevoir rapidement une dose de rappel, le gouvernement a annoncé que ces patients pouvaient se rendre dans des centres de vaccination sans rendez-vous afin de recevoir une injection.

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES