• CONTACT
Publicité

QUESTION D'ACTU

L'autre crise sanitaire

Cancer : un million de cas n’auraient pas été dépistés en Europe à cause de la pandémie

Depuis l’émergence de la Covid-19, tous les yeux sont rivés sur cette infection respiratoire virale. Résultat : certaines maladies n’ont pas été diagnostiquées en 2020. C’est le cas des tumeurs. Selon, les données de l’European Cancer Organisation, un million de cancers n’auraient pas été dépistés en Europe à cause de la crise sanitaire.

Cancer : un million de cas n’auraient pas été dépistés en Europe à cause de la pandémie Panuwat Dangsungnoen/iStock

  • Publié le 07.12.2021 à 17h00
  • |
  • |
  • |
  • |


L'ESSENTIEL
  • L’épidémie de Covid-19 a gravement affecté le dépistage et le traitement du cancer dans 17 pays européens.
  • Un million de patients atteints de cancer pourraient ne pas avoir été diagnostiqués.
  • En France, un retard de 200 jours a été accumulé pour les chimiothérapies.

"La pandémie de Covid-19 a eu des conséquences majeures sur les soins et les patients atteints de cancer en Europe". C’est le constat que l’European Cancer Organisation a fait à partir de données récoltées par son nouvel outil appelé "Data Navigator". Ce dispositif, qui vient d’être lancé, rassemble les informations disponibles afin de fournir les données nécessaires pour quantifier l’impact de la Covid-19 sur le traitement et le dépistage du cancer en Europe.

Un million de cancéreux victimes de la crise sanitaire

D’après l’European Cancer Organisation, la crise sanitaire, qui a retardé les diagnostics ou différé la prise en charge des malades atteints de cancer, a gravement affecté le dépistage et le traitement du cancer dans 17 pays européens. Parmi eux, on retrouve l’Italie, le Danemark, l’Irlande ou encore la France.

Les données recueillies par le "Data Navigator" ont révélé qu’environ 100 millions de tests de dépistage n'ont pas été effectués en raison de la pandémie en 2020, en Europe. D’après cet outil, un million de patients atteints de cancer pourraient ne pas avoir été diagnostiqués à cause de l'arriéré des tests de dépistage, des retards dans l'orientation des patients et de la restriction des ressources de santé due à la pandémie.

Un retard de 200 jours pour les chimiothérapies

En France, le nombre de cancers détectés en avril 2020 a baissé de 42 % par rapport à avril 2019. Quant à la prise en charge, un retard de 200 jours a été accumulé pour les chimiothérapies. "38 % patients ont déclaré être anxieux de se rendre dans un établissement médical à cause de la Covid-19", indique l’outil créé par l’European Cancer Organisation.

"Le Data Navigator apporte une démonstration supplémentaire de l’étendue des conséquences de la Covid-19 sur la lutte contre le cancer et sur les soins contre le cancer à travers l’Europe, soulignant la nécessité d’agir de toute urgence pour rattraper les retards de soins et reconstruire des systèmes de santés plus résilients", a déclaré Matti Aapro, président de l’organisation.

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES