• CONTACT
Publicité

QUESTION D'ACTU

Hypertension artérielle

Le sel réduirait l’irrigation sanguine du cerveau

Un apport trop important en sel peut entraîner une vasodilatation dans le cerveau… Un phénomène qui augmente le risque de souffrir d'hypertension artérielle.

Le sel réduirait l’irrigation sanguine du cerveau BrianAJackson/istock

  • Publié le 27.11.2021 à 17h30
  • |
  • |
  • |
  • |


L'ESSENTIEL
  • L’hypertension artérielle est une maladie silencieuse car un individu peut en être atteint et ne ressentir aucun symptôme direct.
  • Si elle n’est pas dépistée, cette pathologie peut atteindre d’autres organes et avoir des conséquences très graves comme un accident vasculaire cérébral.

Il ne faut pas manger trop salé… Les nutritionnistes et les médecins martèlent ce message à leurs patients. Et pourtant, la majorité des gens consomment trop de sel par jour, entre 9 et 12 grammes au lieu des moins de 5 grammes recommandés par l’Organisation mondiale de la Santé. À court terme, nous n’observons pas les conséquences de ce petit geste sur notre santé. Mais, à long terme, un tel abus menace notre organisme : risque accru d’hypertension artérielle, de maladies cardiovasculaires, telles que l’accident vasculaire cérébral ou l’infarctus du myocarde, etc. Des chercheurs viennent de rajouter un autre élément à cette liste : la vasodilatation des vaisseaux sanguins du cerveau qui favorise justement l'hypertension artérielle. Leur étude vient d’être publiée dans la revue Cell Reports.

La vasodilatation réduit le débit sanguin et prive les cellules d’oxygène

L'hypothalamus est une région du cerveau qui contrôle la sécrétion des hormones et régule la faim, le stress ou le sommeil. Lorsqu’un individu mange trop salé, les chercheurs ont découvert que certains de ses neurones - présents dans le noyau de l’hypothalamus - sécrètaient une hormone chargée de réguler la concentration de sel dans le sang. C’est la vasopressine. Plus ils en produisent, plus le débit sanguin de la personne est important ce qui entraîne une vasodilatation dans son cerveau. Il s’agit d’une augmentation de la taille des vaisseaux sanguins qui entraîne une diminution du débit de sang dans le cerveau et une privation d’oxygène dans certaines de ses cellules. Ainsi les scientifiques estiment que leurs travaux sont un argument supplémentaire pour affirmer qu’une alimentation trop riche en sel pourrait augmenter le risque d’être hypertendu. 

L’hypertension artérielle, la maladie chronique la plus fréquente

L’hypertension artérielle est la pathologie chronique la plus fréquente en France selon l’Institut national de la santé et de la recherche médicale (Inserm). Elle peut être définie comme une pression anormalement élevée du sang dans les vaisseaux sanguins du corps, y compris ceux du cerveau. La plupart du temps, elle est mesurée à l’occasion de consultations avec son médecin généraliste grâce à un tensiomètre. Une tension normale est de 120/80. Le premier chiffre est la pression systolique, elle équivaut à la pression maximale, lorsque le cœur se contracte pour se vider de sang. 80 est la pression diastolique, c’est-à-dire minimale lorsque le cœur se relâche pour se remplir.  On parle d’hypertension artérielle lorsque ces chiffres dépassent 149/90 au cabinet du médecin et 135/85 à domicile. En effet, en cas de suspicion d’hypertension artérielle, le médecin demande généralement au patient de faire des auto-relevés de sa tension à domicile plusieurs fois par jour pendant trois jours pour une évaluation plus juste. 

Médicaments et bonne hygiène de vie pour juguler l’hypertension artérielle

En France, on estime qu’il y a entre 11 à 14 millions d’hypertendus, assure le Pr Atul Pathak, cardiologue et président de la Société Française d'HyperTension Artérielle (SFHTA). Mais seul un hypertendu sur deux sait qu’il souffre de cette maladie.”. Pourtant, l’hypertension artérielle est facile à dépister et à juguler. Sa prise en charge repose principalement sur le suivi d’un traitement médicamenteux adapté et le respect de règles d’hygiène de vie comme la pratique régulière d’une activité physique, une perte de poids, une alimentation équilibrée et, bien sûr, pas trop salée !

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES