• CONTACT
Publicité

QUESTION D'ACTU

Immunité

Vaccin contre la Covid-19 : le risque d’infection augmenterait déjà 90 jours après la seconde injection

Une fois la deuxième dose reçue, plus le temps passe, plus le risque d'être infecté augmente. 

 Vaccin contre la Covid-19 : le risque d’infection augmenterait déjà 90 jours après la seconde injection AtlasStudio/istock

  • Publié le 25.11.2021 à 17h30
  • |
  • |
  • |
  • |


L'ESSENTIEL
  • 19 millions de Français sont actuellement éligibles au rappel de vaccination.
  • La vaccination réduit le risque de formes graves et d’hospitalisation, mais elle n’empêche pas totalement la contamination, ni la transmission.
  • La France et les autres pays européens sont actuellement confrontés à la cinquième vague de Covid-19.

Voilà qui devrait conforter la décision du gouvernement français de pousser à l'administration d'une 3ème dose de vaccin anti-Covid. Le jour même où le ministre de la Santé annonce que tous les Français pourront recevoir une dose de rappel du vaccin contre la Covid-19, cinq mois après la dernière injection, à partir du samedi 27 novembre, une etude montre sue la protection apportée par les deux premières doses diminue en ait assez rapidement. En Israël, où la troisième dose de vaccin est accessible à toute la population depuis fin août -elle est devenue nécessaire à l’obtention du pass sanitaire, appelé "Green Pass" en octobre-  son intérêt été récemment confirmé dans des travaux scientifiques, réalisés par une équipe de recherche israélienne et parus dans The British Medical Journal. 

Plus le temps passe, plus le risque d’être contaminé augmente 

Les chercheurs israéliens ont examiné les dossiers de santé de 80 057 adultes qui ont subi un test PCR au moins trois semaines après leur deuxième injection, et n'avaient aucun signe d'infection antérieure à la Covid-19 : 9,6 % ont eu un résultat de test positif. Chacun d’entre eux a ensuite été associé à un participant testé négatif, ayant le même âge et appartenant au même groupe ethnique. Les scientifiques ont remarqué par la suite que le taux de tests positifs augmentait simultanément par rapport au temps écoulé depuis la deuxième dose. Par exemple, dans tous les groupes d'âge, 1,3 % des participants ont été testés positifs 21 à 89 jours après une deuxième dose, mais ce chiffre est passé à 2,4 % après 90 à 119 jours à 4,6% après 120 à149 jours à 10,3 % après 150 à 79 jours et 15,5 % après 180 jours ou plus. 

Deux doses : une protection insuffisante ? 

Après avoir pris en compte les autres facteurs potentiellement influents, les chercheurs ont confirmé un risque d'infection significativement accru selon le temps écoulé depuis une deuxième dose. Ils reconnaissent néanmoins que l'interprétation de ces résultats est limitée par l’aspect observationnel de l’étude : d'autres facteurs n’ont pas été  mesurés comme la taille du foyer, la densité de population ou la mutation virale. Selon eux, l’analyse détaillée des données permet toutefois de conclure qu’avec deux doses de vaccin Pfizer-BioNTech, celui avec lequel les participants ont été vaccinés, le risque d’infection augmente au bout de 90 jours. Ils considèrent qu’une "troisième dose pourrait être justifiée". En France, les rendez-vous pour cette troisième dose sont déjà disponibles via les plateformes en ligne. 

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES