• CONTACT
Publicité

QUESTION D'ACTU

"Passager clandestin"

Il vivait depuis 20 ans avec un ténia dans le cerveau

Des médecins américains ont découvert un ver solitaire mort dans le cerveau d’un patient de 38 ans qui souffrait de crises d'épilepsie.

Il vivait depuis 20 ans avec un ténia dans le cerveau selvanegra/iStock

  • Publié le 18.11.2021 à 11h30
  • |
  • |
  • |
  • |


L'ESSENTIEL
  • Les médecins ont constaté que le parasite était présent dans plusieurs parties du cerveau du patient, sans pouvoir expliquer comment cela est possible.
  • Les médecins ont diagnostiqué au patient une neurocysticercose, autrement dit, une infection du système nerveux central causée par les larves d'un ver solitaire.
  • Le patient a été guéri et a pu rentrer chez lui après 5 jours d'hospitalisation.

C’est une découverte pour la moins inattendue qu’ont fait les médecins du Massachusetts General Hospital de Boston, aux États-Unis. Un patient âgé de 38 ans s’est rendu dans l’hôpital après s’être plaint d’une violente crise épileptique. Après l’avoir stabilisé, les médecins ont pratiqué un scanner du cerveau afin d’en identifier la cause. C’est alors qu’ils ont découvert trois lésions cérébrales ainsi que des kystes larvaires d'un ténia qui avait migré vers sa tête il y a 20 ans.

Mort, le ténia continuait à déclencher des crises

Après avoir mené de plus amples tests, les médecins ont constaté que le parasite était présent dans plusieurs parties du cerveau du patient, sans pouvoir expliquer comment cela est possible. La présence du ténia résulte sans doute d’un repas ingéré par le patient qui a été préparé par quelqu’un qui avait lui-même un ver solitaire, probablement au moment où il vivait au Guatemala, où les maladies liées aux parasites sont endémiques.

Les médecins ont diagnostiqué au patient une neurocysticercose, autrement dit une infection du système nerveux central causée par les larves d'un ver solitaire. Edward T.Ryan, le directeur des maladies infectieuses mondiales au Massachusetts General Hospital, a qualifié ce cas de “fascinant”, au Washington Post. “L'infection avait disparu depuis longtemps, mais une partie de son cerveau était cicatrisée, et c'est cette zone cicatrisée qui menait aux crises”, a-t-il précisé alors que le ténia dans son cerveau était mort depuis longtemps, mais continuait à déclencher des crises.

Le patient est guéri

Le patient a depuis été guéri et est sorti de l’hôpital cinq jours après son arrivée. Les médecins lui ont prescrit des médicaments anti-épileptiques et l’ont traité avec deux médicaments antiparasitaires ainsi qu'un médicament anti-inflammatoire.

Plus connus sous le nom de "ver solitaire", les ténias sont des vers plats qui parasitent généralement le tube digestif des vertébrés, mais parfois aussi le cerveau comme ce fut le cas ici. Ils parviennent alors à infecter le système nerveux central après avoir traversé les muscles et les tissus. Une fois mort, ils continuent d’être problématique et peuvent provoquer une inflammation dans tout le corps, entraînant des symptômes tels que des maux de tête, des douleurs ou des convulsions. Le ver solitaire peut aussi déclencher la cysticercose humaine, qui peut endommager gravement divers organes comme l'œil, le cœur et la moelle épinière.

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES