• CONTACT
Publicité

QUESTION D'ACTU

Activité physique

La thermothérapie peut imiter certains des avantages vasculaires de l'exercice

Pour ceux qui sont incapables de pratiquer une activité physique, utiliser la chaleur pour chauffer les muscles permettraient d’éviter 30% du déclin des artères dû à l’inactivité.

La thermothérapie peut imiter certains des avantages vasculaires de l'exercice Prostock-Studio/iStock

  • Publié le 16.11.2021 à 10h30
  • |
  • |
  • |
  • |


L'ESSENTIEL
  • Juste en ne bougeant pas pendant environ deux semaines, les artères de certains sujets d'âge universitaire ont répondu comme s'ils avaient 55 ou 60 ans au lieu de 20 ans.
  • La thermothérapie améliore la fonction endothéliale qui, quand elle diminue, augmente les risques d'accumulation de plaque, de caillots sanguins et de crises cardiaques.
  • La thermothérapie utilise une technologie appelée diathermie pulsée à ondes courtes pour chauffer le muscle.

Pour certaines personnes, faire de l’exercice est impossible, de manière permanente ou épisodique. Ces dernières ne peuvent pas bénéficier des multiples bienfaits de l’activité physique sur l’organisme. Des chercheurs américains de l’université Brigham Young ont découvert un moyen de limiter le déclin des artères dû à l’inactivité. Ils ont publié leurs résultats le 6 septembre dans The Journal of Physiology.

L’inactivité détériore rapidement la santé vasculaire

Les chercheurs ont montré que la thermothérapie passive, une pratique consistant à chauffer les muscles, permet d’éliminer une baisse de près de 30% de la santé des artères qui se produit lorsque les gens deviennent moins actifs physiquement. “Chaque fois que les gens entrent dans des périodes de faible activité physique, leur système cardiovasculaire et leurs muscles réagissent en diminuant leur fonction et en diminuant, précise Jayson Gifford, professeur de sciences de l'exercice et auteur principal de l’étude. Tout cela contribue à un risque accru de maladies cardiovasculaires. Pour les personnes blessées portant des plâtres, les personnes âgées, les astronautes et même les individus en quarantaine, essentiellement toute personne dans une situation de restriction de mouvement, le risque de maladie cardiovasculaire et d'atrophie musculaire pourrait potentiellement être réduit par thermothérapie passive.”

Les chercheurs ont mené leurs expérimentations sur 21 participants qui ont été immobilisés pendant dix jours. Chaque jour, une moitié a reçu une thermothérapie de 2 heures sur les muscles extenseurs du genou tandis que l'autre moitié a subi un traitement placebo. Les chercheurs ont suivi quotidiennement les différences de santé vasculaire. “Juste en ne bougeant pas pendant environ deux semaines, les artères de certains sujets d'âge universitaire ont répondu comme s'ils avaient 55 ou 60 ans au lieu de 20 ans”, poursuit Jayson Gifford, en parlant de ceux qui ont reçu le traitement placebo.

Améliorer la fonction endothéliale

Les chercheurs ont constaté que la thermothérapie améliore la fonction endothéliale. La thérapie, qui utilise une technologie appelée diathermie pulsée à ondes courtes pour chauffer le muscle, libère des substances chimiques qui influent sur la coagulation du sang, la fonction immunitaire et la relaxation vasculaire, imitant les effets de l’activité physique. Avec peu d'activité physique, la fonction endothéliale diminue, augmentant ainsi les risques d'accumulation de plaque, de caillots sanguins et de crises cardiaques.

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES