• CONTACT
Publicité

QUESTION D'ACTU

Septicémies et méningites

L’OMS appelle à élaborer en urgence un vaccin contre des bactéries qui tuent 150 000 bébés par an

L’Organisation mondiale de la Santé (OMS) milite pour développer un vaccin contre une infection bactérienne responsable de la mort de 150 000 bébés chaque année.

L’OMS appelle à élaborer en urgence un vaccin contre des bactéries qui tuent 150 000 bébés par an GeorgeRudy / stock.

  • Publié le 04.11.2021 à 12h00
  • |
  • |
  • |
  • |


L'ESSENTIEL
  • 15 % de l'ensemble des femmes enceintes dans le monde sont porteuses de la bactérie responsable des infections à SGB dans leur vagin.
  • Le streptocoque du groupe B (SGB) est une bactérie courante qui peut être transmise au bébé dans l'utérus, au cours de l'accouchement ou des premières semaines de vie.
  • Le streptocoque du groupe B (SGB) provoque des septicémies et des méningites.

"Un vaccin est nécessaire d’urgence pour prévenir les infections mortelles à streptocoques du groupe B". Dans un communiqué de presse, l’OMS appelle à la mobilisation des Etats, suite à la parution d’une nouvelle étude révélant que cette bactérie est une cause majeure de naissances prématurées, de handicap et de décès de nourrissons dans le monde.

Une charge bien plus importante que prévue

"La charge mondiale que représente les streptocoques du groupe B est bien plus importante que précédemment admis", commentent les experts en santé publique. En effet, ils sont associés à plus d’un demi-million de naissances prématurées par an, et entraînent près de 100 000 décès de nouveau-nés ainsi que des handicaps importants et de longue durée. Si la bactérie est sans danger pour la plupart des femmes enceintes qui en sont porteuses, elle peut s’avérer extrêmement grave lorsqu’elle est transmise au nourrisson pendant la grossesse, au cours de l’accouchement ou des premières semaines de vie.

Le Dr Phillipp Lambach, médecin au sein du département Vaccination, vaccins et produits biologiques de l’OMS et auteur du rapport, a déclaré : "la mise au point urgente d’un vaccin maternel contre les SGB présenterait des avantages considérables dans les pays du monde entier." Selon les estimations, si la vaccination contre les streptocoques du groupe B permettait d’atteindre plus de 70 % des femmes enceintes, plus de 50 000 décès liés aux SGB pourraient être évités chaque année, ainsi que plus de 170 000 naissances prématurées. Selon le rapport, les avantages monétaires nets résultant d’une année de vaccination maternelle contre les SGB pourraient atteindre 17 milliards de dollars US, répartis sur plusieurs années, si le prix des vaccins est abordable.

Des vaccins en développement... depuis trente ans

Plusieurs vaccins candidats contre les SGB sont en cours de développement, mais aucun n’est encore disponible, bien qu’ils soient en développement depuis plusieurs décennies. La Professeure Joy Lawn, directrice du Centre Maternal Adolescent Reproductive & Child Health (MARCH) de la LSHTM et contributrice à l’élaboration du rapport, déplore ainsi : "30 ans après la première proposition, le monde n’a toujours pas produit de vaccin".

Actuellement, la prophylaxie antibiotique administrée à une femme pendant le travail est le principal moyen de prévenir une maladie due au streptocoque du groupe B chez les nouveau-nés, si la bactérie est détectée pendant la grossesse. "Cependant, même dans les régions où la couverture prophylactique est élevée, des risques sanitaires importants subsistent", explique l’OMS.

Il est important de noter que la charge la plus importante des SGB concerne les pays à revenu faible ou intermédiaire, où le dépistage et l’administration d’antibiotiques pendant l’accouchement sont plus difficiles à réaliser. Les taux les plus élevés d’infection maternelle à SGB se trouvent en Afrique subsaharienne (représentant environ la moitié de la charge mondiale) ainsi qu’en Asie de l’Est et du Sud-Est.

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES