• CONTACT
Publicité

QUESTION D'ACTU

Oncologie

Mort de Gunther («Friends») : comment détecter et prévenir le cancer de la prostate ?

James Michael Tyler, l’acteur interprétant Gunther dans la série "Friends", est mort des suites d'un cancer de la prostate, contre lequel il luttait depuis 2018. 

Mort de Gunther (\ Natali_Mis / istock.

  • Publié le 25.10.2021 à 16h15
  • |
  • |
  • |
  • |


L'ESSENTIEL
  • La prostate est une glande qui fait partie de l’appareil génital de l’homme.
  • Elle se trouve sous la vessie, devant le rectum et elle entoure le canal par lequel est évacuée l’urine, "l’urètre".

C’était l’un des acteurs les plus populaires de la mythique série « Friends » : James Michael Tyler allias Gunther, le serveur amoureux fou de Rachel, est décédé dimanche 24 octobre des suites d’un cancer de la prostate.

Comment détecter la maladie ? 

"Le plus souvent, la maladie est détectée par un examen avant même d’en ressentir les symptômes", explique l’Association Nationale des Malades du Cancer de la Prostate (ANAMACAP). Son identification peut se faire via :
- une mesure du PSA, une protéine produite par la prostate, révélant un taux trop élevé.
- Un toucher rectal suspicieux, même si le taux de PSA est normal.
- Suite à un traitement chirurgical d’un adénome de la prostate.
- Un examen d’imagerie performant tel que l’IRM multiparamétrique.
- Par une biopsie prostatique avec ou sans anesthésie locale.

Une évolution majoritairement lente

Le cancer de la prostate n’est en général révélé par les symptômes que lorsque celui-ci est déjà avancé. Il est donc nécessaire de le détecter le plus tôt possible, pour augmenter les chances de guérison : cela s’appelle dépister. Bien que ce cancer soit, en moyenne, diagnostiqué autour de 60 ans, il concerne les hommes plus jeunes également. "On peut donc commencer à se faire dépister dès ses 50 ans voire 45 ans en cas de facteurs de risque", précise l’association.

Le cancer de la prostate est le premier cancer de l’homme en France, avec plus de 50 000 nouveaux cas et 9 000 morts par an. "Le mot « cancer » fait peur mais le cancer de la prostate est dans la plupart des cas d’évolution lente. Par ailleurs, il n’existe pas un cancer mais une multitude de cancers de la prostate. La majorité des hommes touchés par cette maladie mourra d’autre chose", rassure néanmoins l’ANAMACAP.

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES