• CONTACT
Publicité

QUESTION D'ACTU

Température

Pourquoi les femmes sont plus sensibles au froid que les hommes

Les différences de sensibilité à la température entre les deux sexes s’expliqueraient par une volonté de protection des progénitures contre les mâles agressifs et d’éviter la concurrence concernant les ressources.

Pourquoi les femmes sont plus sensibles au froid que les hommes bowie15/iStock

  • Publié le 08.10.2021 à 09h00
  • |
  • |
  • |
  • |


L'ESSENTIEL
  • Chez les oiseaux migrateurs et les chauve-souris, les mâles se dirigeant vers des zones plus fraîches tandis que les femelles restent dans des zones plus chaudes.
  • Chez l'humain, cette différence est destinée à faire que le couple s’éloigne l'un de l'autre pour que chacun puisse profiter d'un peu de calme et de tranquillité.

La question de la température est souvent un sujet de dispute au sein d'un couple. Une équipe de chercheurs de l’université de Tel Aviv révèle que les différences de sensibilité à la température entre les deux sexes s’expliqueraient par une volonté de protection des progénitures contre les mâles agressifs et d’éviter la concurrence concernant les ressources. Ils ont présenté leurs résultats le 14 septembre dans le Journal Global Ecology and Biogeography.

Étudier les oiseaux migrateurs et les chauves-souris

Les chercheurs ont regardé du côté d’autres espèces que les humains pour comprendre les différences entre les hommes et les femmes sur le ressenti par rapport aux températures. Ils ont examiné comment ce phénomène se joue également chez les oiseaux et les chauves-souris. Les auteurs rappellent que des études antérieures ont montré que les chauves-souris mâles et femelles se séparent en fait pendant la saison de reproduction et que les mâles ont tendance à se diriger vers les zones plus fraîches pendant cette période. D'autres recherches ont également révélé un comportement similaire chez les oiseaux et les mammifères, les mâles se dirigeant vers des zones plus fraîches tandis que les femelles restent dans des zones plus chaudes.

L’équipe de scientifiques a collecté des informations sur près de 40 ans, entre 1981 et 2018, sur des milliers d'oiseaux de 13 espèces qui migrent chaque année. Ils ont également examiné 18 espèces de chauves-souris. Ces animaux ont intéressé les chercheurs parce qu'“ils sont très mobiles, en particulier les oiseaux migrateurs, écrivent-ils. Dans cet esprit, cette séparation entre les sexes - couvrant parfois même différentes zones climatiques du monde - rendrait l'étude des préférences de température entre les sexes très claire.” 

Se donner un peu d’air

Leurs observations ont révélé que la raison à cette sensibilité est double. Il y a d’abord une question de réduction de la concurrence pour les ressources mais également celle de la protection les progénitures face à des mâles potentiellement agressifs. “Nous pensons que les hommes et les femmes ressentent la température différemment. Il s'agit d'une différence évolutive intrinsèque entre les systèmes de détection de chaleur des deux sexes, qui est liée, entre autres, au processus de reproduction et aux soins de la progéniture”, assure le Dr Eran Levin, auteur principal de l’étude.

En appliquant ces résultats à l’humain, les chercheurs estiment que cette différence de sensation thermique “est aussi destinée à faire que le couple s’éloigne l'un de l'autre pour que chacun puisse profiter d'un peu de calme et de tranquillité, suggère le Dr Magory Cohen, co-autrice de l’étude. Le phénomène peut également être lié à des phénomènes sociologiques observés chez de nombreux animaux et même chez l'Homme, dans un environnement mixte de femelles et de mâles : les femelles ont tendance à avoir beaucoup plus de contacts physiques entre elles, alors que les mâles gardent plus de distance et évitent le contact entre eux.”

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES