• CONTACT
Publicité

QUESTION D'ACTU

Campagne de sensibilisation

Souffrir de diabète implique de se faire dépister l'hypertension et vice versa

Les personnes atteintes d’hypertension artérielle ont un risque plus élevé de souffrir de diabète de type 2. 

Souffrir de diabète implique de se faire dépister l'hypertension et vice versa vadimguzhva/istock

  • Publié le 24.09.2021 à 09h00
  • |
  • |
  • |
  • |


L'ESSENTIEL
  • En 2015, 5,4% de la population française était atteinte de diabète. Dans la majeure partie des cas, il s’agit d’un diabète de type 2.
  • Dix millions de personnes sont traitées chaque jour contre l’hypertension artérielle.
  • 500 à 800 000 personnes ignorent qu’elles sont diabétiques.

Certaines maladies sont liées : en étant atteint de l’une, le risque de développer l’autre est fort. C’est le cas pour deux pathologies communes : l’hypertension artérielle (HTA) et le diabète. Selon une étude menée par le Comité Français de lutte contre l’HTA et la Fondation de recherche sur l’HTA, 20% des hypertendus traités sont aussi des diabétiques traités, et 70% des diabétiques traités sont aussi des hypertendus traités. Or, le diabète et l’HTA augmentent les risques de maladie cardiovasculaire. La Fédération française des diabétiques dédie sa dixième campagne de prévention à ce sujet pour sensibiliser la population. Elle se déroule du vendredi 24 septembre au vendredi 1er octobre. 

Un couple qui tue

"C’est réellement un couple qui tue et qui rend invalide. L’HTA fait le lit du diabète et vice versa. Il est impératif que toutes les personnes atteintes d’hypertension recherchent leur risque de diabète et que toutes les personnes diabétiques recherchent leur risque d’HTA", explique Jean-François Thébaut, vice-président de la Fédération française des diabétiques dans un communiqué.

L’hypertension artérielle augmente le risque de maladie cardiovasculaire, or il s’agit de la première cause de mortalité des personnes diabétiques. Mais l’HTA est aussi associée à un risque plus élevé d’accident vasculaire cérébral et de maladie rénale. Quant au diabète, il dégrade la santé des vaisseaux sanguins, ce qui peut générer différents problèmes de santé comme l'infarctus, l'artérite des membres inférieurs ou encore la rétinopathie.

Quelles sont les causes de ces maladies ? 

Le diabète et l’HTA partagent quelques causes communes : la sédentarité, le tabagisme, une alimentation déséquilibrée, une consommation trop élevée d’alcool, etc. Dans le cas l’hypertension artérielle, le principal facteur de risque est l’âge : 65% des personnes de plus de 65 ans sont concernées. Quant au diabète, il est parfois la conséquence de la génétique : des antécédents dans la famille augmentent le risque. Pour les deux pathologies, la situation économique, le niveau d’éducation, les conditions de vie et de travail peuvent aussi augmenter le risque d’en souffrir.

Comment prévenir le risque ?

Il existe des tests permettant d’estimer le risque de diabète de type 2, notamment celui de Findrisk, recommandé par la Haute autorité de santé. En huit questions, il permet d’évaluer la prédisposition au diabète, même s’il ne constitue pas un diagnostic. Ce questionnaire porte sur l’alimentation, l’exercice physique, le tour de taille, les prédispositions familiales, etc. À partir d’un certain seuil, il est recommandé de consulter le médecin traitant pour effectuer un dépistage. Pour réduire le risque de diabète, il est conseillé d’adopter une alimentation saine et de réaliser au moins 30 minutes d’activité physique quotidienne. 

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES