• CONTACT
Publicité

QUESTION D'ACTU

Taille

Les Hollandais rapetissent : avons-nous atteint la limite biologique ?

S’ils restent les plus grands du monde, les Néerlandais ont perdu environ un centimètre en seulement quelques décennies.

Les Hollandais rapetissent : avons-nous atteint la limite biologique ? Михаил Руденко/iStock

  • Publié le 20.09.2021 à 18h30
  • |
  • |
  • |
  • |


L'ESSENTIEL
  • Les hommes néerlandais nés en 2001 sont en moyenne 1 cm plus petits que la génération née en 1980 et les femmes sont 1,4 cm plus petites.
  • L’une des principales causes de ce rétrécissement est à trouver du côté de l’immigration et l’arrivée de population provenant de pays où les habitants sont plus petits.
  • La crise financière, le régime alimentaire et une possible limite biologique sont également pointés comme facteurs de ce rétrecissement.

Sommes-nous condamnés à rapetisser ? Une indication est apparue vendredi dernier avec la publication des résultats du bureau néerlandais des statistiques nationales sur l’évolution de la taille de sa population, la plus grande du monde. Après des décennies de poussées, les derniers résultats marquent un tournant : les Néerlandais, champions du monde des grandes tailles sont de moins en moins grands.

Une différence encore plus marquée chez les femmes

Mis à part l’incongruité de l’année 1967 où ils se sont classés deuxièmes, les Néerlandais trustent la première place du classement de la population la plus grande du monde depuis 1958. Les derniers résultats du Centraal Bureau voor de Statistiek (CBS), une institution gouvernementale, confirment cette domination mais soulignent que les nouvelles générations sont plus petites que les précédentes.  

Les résultats sont issus d’une enquête menée auprès de 719 000 personnes âgées de 19 à 60 ans. Ils révèlent qu’après une période de stagnation, les hommes néerlandais nés en 2001 sont en moyenne 1 cm plus petits que la génération née en 1980. Une différence encore plus marquée chez les femmes hollandaises qui sont en moyennes 1,4 cm plus petites. Concrètement, les hommes nés en 2001 mesurent 182,9 centimètres contre 183,9 cm pour leurs aînés. Chez les femmes, la nouvelle génération culmine à 169,3 centimètres contre 170,7 cm pour la précédente.

L’immigration, mais pas que

L’une des principales causes de ce rétrécissement est à trouver du côté de l’immigration et l’arrivée de population provenant de pays où les habitants sont plus petits. “Mais la croissance a également stagné dans les générations dans lesquelles les deux parents sont nés aux Pays-Bas, et dans les générations dans lesquelles les quatre grands-parents sont nés aux Pays-Bas, souligne l’étude. Les hommes sans origine migratoire ne sont pas devenus plus grands et les femmes sans origine migratoire affichent une tendance à la baisse.” 

La publication de ces résultats a conduit les scientifiques à émettre différentes hypothèses quant aux raisons pouvant les expliquer. “ Peut-être que des choses comme la crise financière de 2007 ont signifié que certains enfants ont grandi dans des conditions plus difficiles que dans les cohortes précédentes, suggère le Dr Gert Stulp, de la faculté des sciences comportementales et sociales de l'université de Groningue. Ou peut-être que les inégalités ont augmenté : nous savons que les inégalités affectent la taille moyenne, des conditions d'enfance plus mauvaises entraînent une croissance moindre dans le sens vertical.”

La dégradation du régime alimentaire est une autre hypothèse mise en avant. “Peut-être que les régimes alimentaires des dernières années contenaient moins de nutriments importants pour la, estime le Dr Gert Stulp. De manière encore plus spéculative, la diminution de la taille pourrait être due au fait que davantage de personnes omettent les produits d'origine animale dans leur alimentation. Mais encore une fois, il n'y a aucune preuve pour cela.”

Une limite physiologique ?

Une autre explication serait une possible limite biologique. “Les gens ne vont pas atteindre une taille moyenne de trois mètres”, a ainsi indiqué le Dr Gert Stulp. Une meilleure alimentation pourrait, selon lui, permettre aux Hollandais d’inverser la courbe.

Au classement mondial, les hommes néerlandais devancent ceux du Monténégro suivis par l’Estonie et la Bosnie. Chez les femmes, le podium est complété là encore par le Monténégro ainsi que par le Danemark. Les hommes les plus petits se trouvent au Timor oriental, tandis que les femmes les plus petites sont localisées au Guatemala.

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES