• CONTACT
Publicité

QUESTION D'ACTU

MST

Chlamydia : elle augmenterait le risque de cancer et de grossesse extra-utérine

La chlamydia entraîne un changement dans les cellules de l'appareil reproducteur qui peut entraîner une inflammation et une croissance cellulaire pouvant contribuer à un risque accru de cancer de l'ovaire et du col de l'utérus, et de grossesse extra-utérine.

Chlamydia : elle augmenterait le risque de cancer et de grossesse extra-utérine iLexx/iStock

  • Publié le 18.08.2021 à 10h30
  • |
  • |
  • |
  • |


L'ESSENTIEL
  • La chlamydia induit un type particulier de changement dans les cellules de l'appareil reproducteur connu sous le nom de “transition épithéliale à mésenchymateuse” (EMT).
  • La persistance des changements EMT en combinaison avec des dommages à l'ADN causés après une infection à chlamydia seraient la cause du risque de cancer de l'ovaire et du col de l'utérus.
  • Plus la durée de l'infection est courte, plus le risque de développer des changements EMT est faible.

La chlamydia est une bactérie responsable d'infections génitales ou respiratoires. Il s’agit de l’une des bactéries les plus souvent en cause dans les infections sexuellement transmissibles (IST). Elle pourrait également augmenter le risque de cancer et de grossesse extra-utérine. C’est ce que suggère une étude menée conjointement par des chercheurs de l'université de Bristol et de l'université d'Édimbourg et publiée le 16 août dans le Journal of Infectious Diseases.

Un changement dans les cellules

Les chercheurs estiment que la chlamydia induit un type particulier de changement dans les cellules de l'appareil reproducteur connu sous le nom de “transition épithéliale à mésenchymateuse” (EMT). Celui-ci peut entraîner une inflammation et une croissance cellulaire et contribuer au développement de la maladie. “La chlamydia est une infection bactérienne qui stimule l'EMT, qui peut persister après la disparition de l'infection à chlamydia, précise le Dr Paddy Horner, auteur principal de l’étude. Nous pensons que l'association de la chlamydia avec le cancer de l'ovaire et du col de l'utérus pourrait s'expliquer par la persistance des changements EMT en combinaison avec des dommages à l'ADN causés après une infection à chlamydia.”

Pour l’étude, les scientifiques ont examiné les preuves d'études en laboratoire, de modèles animaux et d'études cliniques sur le rôle de la chlamydia dans les maladies de l'appareil reproducteur. Il leur est apparu que les cellules EMT altèrent l'intégrité de la muqueuse de l'appareil reproducteur infectée, la rendant plus sensible à l'invasion par d'autres bactéries. Ce processus augmente le risque de maladie inflammatoire pelvienne causée par ces bactéries envahissantes. “En outre, les cellules épithéliales (barrières) de la trompe de Fallope qui ont déjà été infectées par la chlamydia ont plus de récepteurs à leur surface, ce qui est associé à un risque accru de grossesse extra-utérine, poursuit le Dr Paddy Horner. Il est prouvé que ces modifications des récepteurs de surface cellulaire pourraient être causées par EMT.” 

Identifier les femmes à risque

Les chercheurs soulignent également que ce mécanisme expliquerait que plus la durée de l'infection est courte, plus le risque de développer des changements EMT est faible. “Plus tard, cela pourrait conduire au développement de nouveaux tests pour identifier les femmes à risque accru de cancer de l'ovaire et de grossesse extra-utérine et les interventions qui pourraient réduire ces risques”, assure Paddy Horner.

Plus de recherches sont nécessaires pour confirmer ces résultats mais les auteurs sont confiants quant au fait qu’ils puissent être confirmés. “Les preuves de cette revue suggèrent que des recherches supplémentaires dans ce domaine seraient fructueuses et pourraient avoir des avantages importants à la fois pour les patients et dans la prévention de la chlamydia”, ont-ils écrit.

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité