Publicité

QUESTION D'ACTU

Thérapie d’exposition

Calmer ses phobies pendant son sommeil

Mettre une image et une odeur sur ses peurs pendant le sommeil permet de réduire le stress ressenti, suggèrent pour la 1e fois des neurologues américains.  

Calmer ses phobies pendant son sommeil Burke John/SUPERSTOCK/SIPA

  • Publié 23.09.2013 à 13h35
  • |
  • |
  • |
  • |


Tous les adeptes de la sieste le savent, on apprend mieux en dormant. Ou plutôt on mémorise mieux pendant son sommeil. Mais si cette faculté à mémoriser les apprentissages du jour en dormant était connue, la mémoire émotionnelle des individus n’avait jamais été manipulée pendant leur sommeil.
Une équipe de neurologues de Chicago a publié le 22 septembre dans la revue Nature Neurosciences des résultats démontrant qu’un souvenir angoissant pouvait être atténué en y exposant la personne à plusieurs reprises pendant son sommeil.

Ces chercheurs ont demandé à 15 personnes d’observer des photos de visages. Chacun de ces visages était associé à une odeur spécifique (bois, clou de girofle, baskets neuves, citron…) diffusée dans l’air. Alors qu’ils observaient deux visages en particulier, les volontaires ont reçu un léger choc électrique. Les chercheurs avaient donc ainsi créé dans la mémoire des 15 participants deux souvenirs désagréables associant une image, une odeur et une douleur.



Réactiver la peur grâce à l’odeur

Pendant leur sommeil profond, connu pour être la phase de consolidation de la mémoire, l’une des 2 odeurs associées à la peur leur était représentée à plusieurs reprises. « Cela réactivait le souvenir du visage encore et encore, exactement comme le processus d’extinction de la peur que l’on utilise en thérapie d’exposition », explique Katherina Hauner, l’une des chercheuses en Neurologie, co-auteur de cette étude.

La thérapie d’exposition est très utilisée dans le traitement de la phobie et consiste à exposer graduellement la personne à l’objet ou la situation redoutée jusqu’à véritablement éteindre la peur. Mais jusqu’ici, cette technique était pratiquée de jour par les psychothérapeutes. Cette étude suggère qu’il pourrait être utile de la poursuivre pendant le sommeil.


A leur réveil, les 15 sujets de l’expérience ont en effet été remis face aux photos de visage qu’ils avaient observé la veille. Et lorsque sont apparus les 2 visages associés aux chocs électriques, les sujets ont manifesté moins de peur à la vue du visage dont ils avaient « senti l’odeur » dans leur sommeil. La quantité de sueur sur leur peau et l’observation de leur cerveau par IRM fonctionnelle ont confirmé cette diminution de la peur. L’IRM fonctionnelle montrait des modifications de l’activité cérébrale dans la zone de l’amygdale, celle des émotions mais aussi dans l’hippocampe, la zone de la mémoire.


Une méthode utile pour les stress post-traumatiques

Interrogée par BBC News, le Dr Jennifer Wild, psychologue clinicienne à l’Institut de Psychiatrie du King’s College à Londres, se montre enthousiasmée par les résultats obtenus en une seule nuit par ces chercheurs et par ces implications futures dans le traitement des phobies et des troubles anxieux comme le stress post-traumatique. 
« De nombreuses personnes qui ont survécu à des évènements traumatiques comme un incendie ou un accident de la route ont une peur physiologique en réponse à certains souvenirs déclencheurs, explique cette spécialiste. Et ces éléments déclencheurs sont souvent des odeurs, de fumée, de pétrole ou de produits antiseptiques. Diffuser ces odeurs pendant leur sommeil profond pourrait aider à éliminer ces peurs réactionnelles ». Un autre sens pourrait également être mis à profit pendant le sommeil pour désamorcer les phobies : l’ouïe.

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité