• CONTACT
Publicité

QUESTION D'ACTU

Virus

Chikungunya : un vaccin français vers la commercialisation

Les résultats initiaux de la phase 3 des essais cliniques montrent que le vaccin développé par le laboratoire franco-autrichien Valneva induit un taux d’anticorps neutralisants chez 98,5% des vaccinés.

Chikungunya : un vaccin français vers la commercialisation frank600/iStock

  • Publié le 05.08.2021 à 18h00
  • |
  • |
  • |
  • |


L'ESSENTIEL
  • Les résultats complets sont attendus d'ici six mois.
  • Le vaccin a également été généralement bien toléré avec de faibles effets indésirables.

Le virus du chikungunya est transmis par le moustique tigre. En général, les premiers symptômes apparaissent entre 4 et 7 jours après la piqûre notamment la fièvre ou les maux de tête. Aucun traitement ne permet de soigner la maladie, les médecins peuvent seulement agir sur les symptômes. Aujourd'hui, le virus serait présent dans une soixantaine de pays. 

Les résultats attendus dans six mois

Ce virus pourrait bientôt avoir forte à faire avec la mise au point d’un vaccin par le laboratoire franco-autrichien Valneva. Ce jeudi, l’entreprise a publié les résultats initiaux de l'étude de phase 3 et ils montrent un fort taux d’anticorps neutralisants chez les patients vaccinés. Cela constitue “un pas de plus vers la résolution de cette menace de santé publique majeure, croissante et non satisfaite”, se félicite Juan Carlos Jaramillo, le médecin hygiéniste en chef de la biotech.

La publication des premières données montre que les titres d'anticorps neutralisants ont été mesurés chez 98,5% des participants 28 jours après une seule injection du candidat vaccin nommé VLA1553. Le taux dépasse largement le seuil de 70% convenu avec les autorités sanitaires américaines. L’essai a été mené sur 4 115 adultes aux États-Unis et les premiers résultats portent sur 264 participants. Les résultats complets sont attendus d’ici six mois.

Un vaccin bien toléré

Le vaccin a également été généralement bien toléré. Au total, 3 082 participants ont déjà été évalués pour l’innocuité et les résultats ont montré une majorité des effets indésirables légers ou modérés et transitoires tels que des maux de tête, de la fatigue ou des douleurs musculaires.

Nous sommes ravis de ces résultats de phase 3 qui confirment les caractéristiques remarquables de notre candidat vaccin dans tous les groupes d'âge, se réjouit Juan Carlos Jaramillo. Ces premiers résultats d'un essai de phase 3 pour un vaccin contre le chikungunya signifient que nous avons fait un pas de plus vers la résolution de cette menace de santé publique majeure, croissante et non satisfaite. Je tiens à remercier tous ceux qui ont participé à l'essai et qui ont continué à le faire progresser pendant la pandémie. Nous continuerons à travailler avec les autorités réglementaires pour mettre le VLA1553 sur le marché dès que possible.”

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité