• CONTACT
Publicité

QUESTION D'ACTU

Maladies cardiaques

Carmat : le premier cœur artificiel, hors étude clinique, a été implanté en Italie

Ce cœur artificiel est destiné aux personnes souffrant d’insuffisance cardiaque biventriculaire terminale. 

Carmat : le premier cœur artificiel, hors étude clinique, a été implanté en Italie gorodenkoff/istock

  • Publié le 19.07.2021 à 12h30
  • |
  • |
  • |
  • |


L'ESSENTIEL
  • Le coût du cœur artificiel est d’environ 150 000 euros.
  • Des essais du cœur artificiel de Carmat ont été réalisés en France, en République Tchèque, au Danemark ou encore au Kazakhstan.
  • L’insuffisance cardiaque est à l’origine d’un décès toutes les sept minutes en France.

Le cœur artificiel de l’entreprise Carmat franchit un nouveau cap : la première implantation, hors étude clinique, a été réalisée par des chirurgiens italiens. "Cette implantation marque la première vente réalisée par CARMAT depuis sa création en 2008, explique l’entreprise dans un communiqué, publié lundi 19 juillet. Il s’agit d’une étape majeure, qui ouvre une nouvelle page du développement de la société." Réalisée par l’équipe du Dr Ciro Maiello, chirurgien cardiaque au Centre Hospitalier de Naples, l'opération s'est déroulée sans difficulté particulière. "Le patient se rétablit bien et, grâce à la combinaison des principales caractéristiques du dispositif - pulsatilité, hémocompatibilité et autorégulation - nous pensons qu'il bénéficiera d'une transition rapide vers une prise en charge ambulatoire", a déclaré Prof. Marosa De Feo, directrice du département de chirurgie cardiaque générale et de transplantation du centre hospitalier Azienda Ospedaliera dei Colli à Naples. La première implantation dans le cadre d’une étude clinique avait été réalisée en 2013, puis elle avait été suivie de plusieurs autres essais dans différents pays. 

Des étapes importantes franchies ces dernières années

Le cœur artificiel, créé par Alain Carpentier, est total : cela signifie qu’il remplace l’ensemble de l’organe cardiaque. L’objectif est qu’il permette de retarder voire de remplacer la transplantation cardiaque, rendue compliquée à cause de la pénurie de greffons. Selon la Fédération française de cardiologie, il y a aujourd’hui deux fois moins de greffons que de malades.

En 2019, l’entreprise Carmat a publié les résultats de son étude PIVOT, démarrée en 2016. "70% des patients de cette 1ère cohorte ont atteint l’objectif primaire de l’étude correspondant à 6 mois de survie avec la prothèse ou à une transplantation cardiaque réussie dans les 6 mois suivant l’implantation du dispositif", annonçait un communiqué. En décembre 2020, le cœur artificiel, commercialisé sous la marque Aeson, a franchi une nouvelle étape : il a obtenu le marquage CE. Cela permet à l’entreprise de le commercialiser dans l’ensemble des pays qui reconnaissent cette certification. 

Une étude en cours aux États-Unis 

Le 15 juillet dernier, le cœur artificiel de Carmat a été implanté pour la première fois à un patient vivant aux États-Unis. Cette opération sera suivi de plusieurs autres, car elle fait partie d’un essai clinique dont l’un des critères d’évaluation principaux est la survie survie du patient 180 jours après l’implantation. "Trois autres centres américains sont entièrement formés et sélectionnent actuellement les patients pour l’étude", précise Carmat dans un communiqué. Le développement et la commercialisation du cœur artificiel outre-Atlantique est conditionné à la réussite de ces essais. En Europe, cinq hôpitaux allemands sont actuellement à la recherche de patients pour de futures implantations. Carmat estime "qu’une douzaine de centres sera formée et commercialement active d’ici la fin de l’année 2021, essentiellement en Allemagne."

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité