• CONTACT
Publicité

QUESTION D'ACTU

Stratégie vaccinale

Pass sanitaire : valide 7 jours après la seconde injection du vaccin, au lieu de 14

Le pass sanitaire est désormais valide sept jours après la seconde injection du vaccin contre la Covid-19, au lieu de quatorze jours initialement. Le Conseil scientifique approuve cette mesure. 

Pass sanitaire : valide 7 jours après la seconde injection du vaccin, au lieu de 14 Vitalii Petrushenko/iStock

  • Publié le 18.07.2021 à 09h00
  • |
  • |
  • |
  • |


L'ESSENTIEL
  • Le pass sanitaire sera considéré comme valide seulement 7 jours après la seconde injection d’un vaccin, au lieu de 14 jours.
  • Les instances sanitaires soutiennent cette mesure et plusieurs études scientifiques prouvent l’efficacité des vaccins 7 jours après la seconde injection.

Plus de 36 millions de Français ont reçu au moins une dose du vaccin contre la Covid-19 et près de 30 millions d’entre eux sont totalement vaccinés, selon le ministère des Solidarités et de la Santé. Ces derniers ont donc fait les deux doses du vaccin. Jusqu’à présent, il fallait attendre quatorze jours après la seconde injection pour disposer d’un pass sanitaire valide. Mais, le 13 juillet dernier le ministre de la Santé Olivier Véran avait annoncé que ce délai allait être raccourci. "Désormais, seuls 7 jours suffiront pour être considéré comme totalement protégé en France et accéder au pass sanitaire. Les règles européennes des 14 jours restent inchangées pour le moment”, pouvait-on lire dans un de ses tweets.

Le Conseil scientifique valide le délai de 7 jours

Deux jours après, soit le 15 juillet dernier, le Conseil scientifique a rendu un avis approuvant la mesure. "Les études cliniques indiquent en fait qu’un haut niveau de protection clinique est observé 7 jours après la dernière injection de vaccin (soit seconde injection soit une seule injection quand la personne a fait un COVID) avec les vaccins Pfizer/BioNTech, Moderna ou AstraZeneca. Cette observation de protection après 7 jours (soit seconde injection soit après une seule injection lorsque la personne avait fait un COVID) est vraie pour la protection contre l’infection, contre le risque de survenue d’une forme grave et probablement (mais avec moins de certitude) contre le risque de transmission. (...) le Conseil scientifique COVID-19 considère que le schéma vaccinal peut-être accepté comme complet dès le septième jour après la dernière dose (soit seconde injection soit une seule injection lorsque la personne a fait un COVID) pour les vaccins ARNm ou AstraZeneca. Cette notion peut donc être prise en compte dans le pass sanitaire.” Le Conseil d’Orientation de la Stratégie Vaccinale soutient également la réduction du délai à 7 jours après la seconde injection. 

De très bons résultats 7 jours après la seconde injection

L’immunité qu’un individu acquiert grâce au vaccin est progressive, c’est-à-dire que le nombre d’anticorps qu’il produit augmente petit à petit. Selon une étude menée en Israël et publiée en mai dans la revue The Lancet le vaccin Pfizer serait particulièrement efficace seulement sept jours après la seconde injection : 95,3 % de protection contre les infections, 97,2 % contre les hospitalisations et 96,7 % contre les décès du variant original de la Covid-19. Une autre étude réalisée en France et aussi publiée dans la revue The Lancet explique que "la protection contre la Covid-19 sept jours après la deuxième dose de vaccin à ARN messager (Pfizer et Moderna) était de 88 % contre le virus d'origine, de 86 % contre le variant anglais (alpha) et de 77 % contre les variants beta et gamma”. Des chiffres suffisants pour le gouvernement français, qui opte donc pour que le pass sanitaire soit valide sept jours après la seconde injection. Mais, attention, cette mesure ne concerne pas le vaccin Janssen (Johnson & Johnson) : ceux qui se feront vacciner avec ce produit devront attendre 14 jours avant que leur pass sanitaire soit valide.

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité