• CONTACT
Publicité

QUESTION D'ACTU

Psilocybine

Dépression : un champignon au secours de vos neurones

La psilocybine, le principe actif de certains champignons hallucinogènes, favoriserait la croissance immédiate et durable des connexions entre les neurones.

Dépression : un champignon au secours de vos neurones PatricioHidalgoP/iStock

  • Publié le 08.07.2021 à 14h30
  • |
  • |
  • |
  • |


L'ESSENTIEL
  • L'effet de la psilocybine est très rapide puisque seulement 24 heures après avoir ingéré la substance, le nombre et la taille des neurones ont augmenté.
  • Ces changements se sont traduits par une amélioration comportementale et une augmentation de l'activité des neurotransmetteurs.

De plus en plus d’études mettent en lumière les effets antidépresseurs des champignons hallucinogènes, et notamment leur principe actif : la psilocybine. Celle-ci aurait même une efficacité supérieure aux médicaments pour traiter la dépression. Son mécanisme d’action dans le cerveau reste jusque-là mal compris. Des chercheurs américains de l’université de Yale ont décidé de l’observer de près et ont remarqué qu'une dose unique de psilocybine provoque une augmentation immédiate et durable des connexions entre les neurones. Ils ont présenté leurs résultats le 5 juillet dans la revue Neuron.

Des effets dès les premières 24 heures

Les chercheurs ont étudié les effets de psilocybine chez des modèles de souris. “Nous avons non seulement vu une augmentation de 10 % du nombre de connexions neuronales, mais elles étaient également en moyenne environ 10 % plus grandes, donc les connexions étaient également plus fortes”, a constaté Alex Kwan, professeur de psychiatrie et de neurosciences à l’université de Yale et auteur principal de l’étude. Cette substance permet d’augmenter la densité des épines dendritiques, qui sont des petites protubérances qui se trouvent sur les cellules nerveuses et facilitent la transmission d'informations entre les neurones.

Pour l’étude, les scientifiques ont utilisé un microscope à balayage laser afin d’observer les épines dendritiques en haute résolution. Ils ont suivi leur évolution pendant plusieurs jours. Ils ont remarqué que l'effet de la psilocybine est très rapide puisque seulement 24 heures après avoir ingéré la substance, leur nombre et leur taille ont augmenté. Et ces changements étaient toujours présents un mois plus tard.

Une amélioration du comportement

Ces changements se sont traduits par une amélioration comportementale et une augmentation de l'activité des neurotransmetteurs. “Ce fut une véritable surprise de voir des changements aussi durables avec une seule dose de psilocybine, s’est félicité Alex Kwan. Ces nouvelles connexions peuvent être les changements structurels que le cerveau utilise pour stocker de nouvelles expériences.”

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité