• CONTACT
Publicité

QUESTION D'ACTU

Innovation

Attente de chirurgie cardiaque : un stimulateur transitoire qui se dissout sans danger dans le corps

Le tout premier stimulateur cardiaque sans fil, sans batterie, entièrement implantable et qui disparaît naturellement dans le corps après son utilisation, vient d’être mis au point. Il représente une alternative pour les patients qui ont besoin d'une stimulation temporaire après une chirurgie cardiaque ou ceux qui attendent un stimulateur cardiaque permanent.

Attente de chirurgie cardiaque :  un stimulateur transitoire qui se dissout sans danger dans le corps ChooChin/iStock

  • Publié le 29.06.2021 à 17h30
  • |
  • |
  • |
  • |


L'ESSENTIEL
  • L’appareil de stimulation fait 250 microns d'épaisseur, soit 0,025 centimètres, et pèse moins d’un demi-gramme.
  • L’appareil fonctionne en récupérant l'énergie d'une antenne externe distante à l'aide de protocoles de communication en champ proche.
  • Il évite les risques des stimulateurs cardiaques traditionnels pouvant causer d'autres dommages lorsqu'elles sont retirées, tels qu’une infection, un délogement, des tissus déchirés ou endommagés, des saignements et des caillots sanguins.

Le stimulateur cardiaque est un appareil qui détecte d’éventuelles troubles du rythme ventriculaire pour les corriger. Le joueur de football danois Christian Eriksen, qui a fait un malaise cardiaque en plein match du championnat d’Europe, va en être équipé. Comme le footballeur de 29 ans, entre 60 000 et 70 000 Français s’en font implanter chaque année. Des chercheurs américains des universités Northwestern et George Washington ont développé le tout premier stimulateur cardiaque transitoire. Présenté le 28 juin dans la revue Nature biotechnology, l’appareil de stimulation fonctionne sans fil, sans batterie et disparaît naturellement dans le corps une fois qu'il n'est plus nécessaire. Il fait 250 microns d'épaisseur, soit 0,025 centimètres, et pèse moins d’un demi-gramme.

Des risques réduits par rapport aux appareils permanents

Ce nouvel outil représente une alternative pour les patients qui ont besoin d'une stimulation temporaire après une chirurgie cardiaque ou pour ceux qui attendent la pose d’un stimulateur cardiaque permanent. Tous les composants du stimulateur cardiaque transitoire sont biocompatibles et s'absorbent naturellement dans les biofluides corporels pendant cinq à sept semaines, sans nécessiter d’intervention chirurgicale. L’appareil fonctionne en récupérant l'énergie d'une antenne externe distante à l'aide de protocoles de communication en champ proche, la même technologie que celle utilisée dans les smartphones pour les paiements électroniques, pour envoyer des stimulations cardiaques s’il en constate la nécessité.

Le matériel placé dans ou près du cœur crée des risques d'infection et d'autres complications, détaille John A. Rogers, qui a dirigé le développement de l'appareil. Nos stimulateurs cardiaques transitoires sans fil surmontent les principaux inconvénients des dispositifs temporaires traditionnels en éliminant le besoin de sondes percutanées pour les procédures d'extraction chirurgicale, offrant ainsi la possibilité de réduire les coûts et d'améliorer les résultats des soins aux patients. Ce type d'appareil inhabituel pourrait représenter l'avenir de la technologie de stimulation temporaire.”

D’autres applications pourraient suivre

Des stimulateurs temporaires existent déjà mais le matériel est encombrant et dangereux pour les patients. Pour les installer, après une chirurgie à cœur ouvert, les chirurgiens doivent coudre des électrodes de stimulateur cardiaque temporaires sur le muscle cardiaque. Cela conduit à ce que le patient ait des fils qui sortent de l'avant de la poitrine pour se connecter à un boîtier de stimulation externe qui délivre un courant pour contrôler le rythme cardiaque. Ce modèle fait courir le risque que les sondes puissent s'envelopper de tissu cicatriciel pouvant causer d'autres dommages lorsqu'elles sont retirées, tels qu’une infection, un délogement, des tissus déchirés ou endommagés, des saignements et des caillots sanguins.

Les chercheurs réfléchissent déjà à d’autres applications de ce dispositif. “Avec d'autres modifications, il pourrait éventuellement être possible d'implanter de tels stimulateurs cardiaques biorésorbables dans une veine de la jambe ou du bras, estime John A. Rogers. Dans ce cas, il peut également être possible de fournir une stimulation temporaire aux patients qui ont subi une crise cardiaque ou aux patients subissant des procédures par cathéter, telles que le remplacement de la valve aortique par cathéter.”

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES