Publicité

QUESTION D'ACTU

CHU de Rennes

Rennes: des microstimulateurs implantables sans fil pour sauver le coeur d’un octogénaire. VIDEO

VIDEO. Une première mondiale expérimentée par le service de cardiologie du CHU de Rennes, la mise en place de microstimulateurs sans fil dans le cœur, a permis à Alain Le Brun, 82 ans, de survivre !

Rennes: des microstimulateurs implantables sans fil pour sauver le coeur d’un octogénaire. VIDEO AlexLMX Istock

  • Publié le 02.09.2018 à 14h05
  • |
  • |
  • |
  • |


Il y a 15 ans, M. Lebrun est victime d’un infarctus, ce qui lui provoque une insuffisance cardiaque importante (dysfonction ventriculaire gauche) qui impose la mise en place d'un stimulateur cardiaque classique avec des sondes implantées à l'intérieur du cœur, ceci afin de stimuler les 2 ventricules de façon synchronisée (resynchronisation cardiaque par un pace-maker).

Victime il y a trois semaines d’une infection, il faut lui retirer le stimulateur cardiaque et les sondes implantées en intraventriculaire pour pouvoir éliminer l'infection. Suite à ce problème et de l'occlusion des veines qui en a découlé, il est alors impossible de lui implanter un nouveau stimulateur classique avec sondes implantables, la mise en place de nouvelles sondes risquant de lui coûter la vie…

Mais sans resynchronisation cardiaque, il risque de mourir assez vite. C’est alors un nouveau procédé inédit qui va être testé au CHU de Rennes, pour sauver l’octogénaire, relate un article paru dans Ouest France.

Un microstimulateur cardiaque dans chaque ventricule

C’est la première fois que cette opération, non invasive (elle évite d’ouvrir le thorax) est pratiquée en France. Elle a été menée par l'équipe du Pr Christophe Leclercq, chef du service de cardiologie et maladies vasculaires au CHU de Rennes et également vice-président de la Société européenne de cardiologie. 

La technique ? Deux microstimulateurs, en forme de petit harpon, sont mis en place, un dans chaque ventricule du cœur, tandis qu’une batterie et l'émetteur à ultrasons à laquelle elle est reliée sont placés entre les côtes. Ces ultrasons sont ensuite transformés en énergie électrique par les microstimulateurs sans sondes, ce qui va permettre de stimuler de façon coordonnée les 2 ventricules du cœur et à celui-ci de fonctionner normalement.

Un microstimulateur alimenté par ultrasons

C’est la firme américaine EBR qui a conçu ce procédé utilisé en avant-première à Rennes (Vidéo). Un dispositif invisible, qui semble, pour le moment, très bien fonctionner, comme en témoigne, à Ouest France, l’heureux miraculé : "Sans le professeur Leclercq et l'équipe de cardiologie du CHU de Rennes, je ne serais sans doute plus de ce monde aujourd'hui".

"Aujourd'hui, je vis bien et j'arrive à faire mes activités de retraité. Il y a juste la cicatrice qui me chatouille un peu encore !"

Covid-19 : Nos Podcast audio, nouveaux rendez-vous quotidiens sur l'actualité

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité