• CONTACT
Publicité

QUESTION D'ACTU

Antidouleurs

Une carence en vitamine D peut rendre plus facilement accro aux opioïdes

Les personnes présentant une carence grave en vitamine D sont 90% plus susceptibles de consommer des opioïdes et d'en devenir dépendantes. 

Une carence en vitamine D peut rendre plus facilement accro aux opioïdes :BackyardProduction / istock.

  • Publié le 14.06.2021 à 19h00
  • |
  • |
  • |
  • |


L'ESSENTIEL
  • Un opioïde est un peptide qui exerce un effet comparable à celui de la morphine. Il se consomme sous forme de drogue (héroïne, opium) ou de médicaments (codéine, tradamol...).
  • La vitamine D intervient dans l'absorption du calcium et du phosphore. Elle joue un rôle essentiel dans la minéralisation des os.

Une carence en vitamine D accroît le risque de dépendance aux opioïdes, selon une nouvelle étude. "L’objectif de cet essai était de comprendre la relation entre la signalisation de la vitamine D dans l'organisme et les comportements de recherche d'opioïdes", explique en préambule le directeur de la recherche Lajos V. Kemény (MGH).

Tests sur des souris

Pour ce faire, son équipe a comparé les réactions aux opioïdes de souris déficientes en vitamines D à celles de souris non carencées. Trois observations ont alors été faites :

- Les souris souffrant d’un manque de vitamine D répondaient plus aux effets des opioïdes.

- Lorsqu’on leur a retiré les opioïdes, les souris carencées en vitamines D présentaient des symptômes de sevrage.

- Ces mêmes souris continuaient à chercher des opioïdes à consommer.

"Lorsque nous avons corrigé les niveaux de vitamine D chez les souris déficientes, leurs réponses aux opioïdes se sont inversées et sont revenues à la normale", explique les scientifiques. 

La vitamine D, un levier d'action simple et peu coûteux

Une autre étude réalisée sur des humains a montré que les personnes ayant un faible taux de vitamine D étaient 50% plus susceptibles de consommer des opioïdes que les autres, tandis que celles présentant une carence grave en vitamine D étaient 90% plus susceptibles de le faire.

Faire disparaître les carences en vitamine D constituerait donc un moyen simple et peu coûteux de lutter contre la dépendance aux opioïdes, qui ravage la France et les Etats-Unis.

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité