• CONTACT
Publicité

QUESTION D'ACTU

Région non fumeuse

Journée mondiale sans tabac : de moins en moins de fumeurs en Île-de-France

A l’occasion de la journée mondiale sans tabac, l’ORS communique les chiffres concernant les fumeurs d’Île-de-France, qui sont moins nombreux qu'ailleurs. 

Journée mondiale sans tabac : de moins en moins de fumeurs en Île-de-France Serhii Sobolevskyi / istock.

  • Publié le 31.05.2021 à 15h00
  • |
  • |
  • |
  • |


L'ESSENTIEL
  • En 2020, plus de trois adultes de 18-75 ans sur dix déclaraient fumer au moins occasionnellement (31,8 %) et un quart quotidiennement (25,5 %), a indiqué récemment Santé publique France.
  • Cela marque un coup d’arrêt après plusieurs années qui ont vu la proportion de fumeurs reculer de 34,5 % à 30,4 % entre 2016 et 2019, et les fumeurs quotidiens passer de 29,4% à 24%.

En Île-de-France, les fumeurs sont moins nombreux qu’ailleurs, selon les chiffres de l'ORS (observatoire régional de santé). 20% des femmes et 33% des hommes consomment régulièrement du tabac dans cette zone géographique, contre une moyenne nationale de 34% de femmes fumeuses et de 40% d’hommes fumeurs.

Moins d'expérimentation du tabac chez les jeunes Franciliens 

L’expérimentation et le tabagisme chez les jeunes Franciliens baisse aussi plus en Île-de-France que dans les autres régions. 55% des jeunes d’Île-de-France ont déjà eu envie d’arrêter le tabac, et 45% ont déjà fait une tentative d’arrêt d’au moins une semaine au cours de l’année.

Par ailleurs, 11% des Franciliennes et 14% des Franciliens souffrent d’une forte dépendance au tabac ; 36% et 40% souffrent d’une dépendance "moyenne". 20% des femmes d’Île-de-France déclarent un tabagisme quotidien, comme 33% des hommes. Enfin, 39% des personnes inactives fument en Île-de-France, ainsi que 30% des personnes en activité et 15% des étudiants.

Le tabac provoque de nombreuses maladies

La fumée de tabac contient 7 000 substances chimiques, dont 70 cancérogènes (benzène, arsenic, chrome, goudrons...). Ces substances sont directement responsables de la majorité des pathologies liées au tabac : infarctus du myocarde, accidents vasculaires cérébraux, artérite des membres inférieurs, anévrismes, hypertension artérielle, troubles de l’érection,  BPCO (ou bronchopneumopathie chronique obstructive), gastrites, ulcères gastro-duodénaux, diabète de type II, hypercholestérolémie, hypertriglycéridémie, eczéma, psoriasis, lupus, infections ORL (Nez - gorge - oreilles) et dentaires, cataracte, DMLA (Dégénérescence Maculaire Liée à l’Age), parodontite, infertilité, altération de l'épiderme (rides, teint terne, doigts jaunis), affections gingivales, altération de  muqueuses (de la bouche, du nez, des lèvres, de la langue, des papilles gustatives, des organes vocaux ou des glandes salivaires), altération des artères cérébrales (effets sur la mémoire, la vision ou l'audition).

Quel que soit son mode de consommation (cigarette, cigarette à rouler, cigarillo, cigare, pipe, chicha….) et sa fréquence, le tabac présente un risque pour la santé.

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES