• CONTACT
Publicité

QUESTION D'ACTU

Santé cardiovasculaire

La graisse autour du cœur augmente le risque cardiaque chez les femmes

La graisse viscérale autour du cœur double le risque d’insuffisance cardiaque chez les femmes. Pour les hommes, elle augmente le risque de moitié.

La graisse autour du cœur augmente le risque cardiaque chez les femmes magicmine/istock

  • Publié le 27.05.2021 à 10h30
  • |
  • |
  • |
  • |


L'ESSENTIEL
  • La graisse viscérale autour du cœur correspond à une accumulation de dépôts graisseux autour de l’organe cardiaque.
  • Chez les femmes, elle serait associée à un risque plus élevé d’insuffisance cardiaque.
  • L’insuffisance cardiaque est une perte de la force musculaire du cœur, elle peut provoquer des oedèmes.

Certaines graisses sont plus dangereuses que d’autres. Lorsqu’elles se logent entre les organes et les muscles, il s’agit de graisse viscérale. D’après une étude parue dans Journal of the American College of Cardiology, elle renforce le risque d’insuffisance cardiaque, en particulier chez les femmes. "Depuis près de vingt ans, nous savons que l’obésité, mesurée par la taille et le poids, peut doubler le risque d’insuffisance cardiaque, mais désormais, nous sommes allés plus loin, raconte Satish Kenchaiah, auteur principal de la recherche, en utilisant les techniques d’imagerie, nous avons montré qu’un excès de graisse péri-cardiaque augmente d’autant plus le risque, peut-être à cause de sa localisation, proche du muscle cardiaque."

Un facteur de risque important

Pour parvenir à cette conclusion, les chercheurs ont analysé les tomographies de poitrine de plus de 7 000 personnes. Cet examen permet de réaliser des images en 3D. Ils ont observé leur quantité de graisse viscérale autour du cœur, tout en les suivant pendant 17 ans. Au total, 400 participants ont développé une insuffisance cardiaque. D’après l’analyse des données, un excès de graisse viscérale autour du cœur est associé à un risque plus élevé d’insuffisance cardiaque, même en prenant en compte des facteurs comme le tabagisme, la consommation d’alcool, etc. Chez les femmes, la présence de cette graisse double le risque, chez les hommes, elle l’augmente de moitié. Les auteurs de cette recherche soulignent que la graisse péri-cardiaque n’est pas systématiquement associée à l’obésité ou au surpoids. D’après eux, la présence de cette graisse est un risque supérieur à ces deux facteurs. Pour preuve, dans l’étude, les personnes souffrant d’insuffisance cardiaque avaient des poids variables : il y avait des personnes minces, comme des personnes en surpoids ou obèses. "Ces travaux nous donnent des outils très utiles pour classer les patients selon leur risque d’insuffisance cardiaque, et nous permettre de réaliser des interventions précoces et de la prévention pour sauver la vie des gens", affirme Satish Kenchaiah.

Qu’est-ce que l’insuffisance cardiaque ?

Cette pathologie est la conséquence d’une incapacité du cœur à propulser correctement le sang dans l’organisme. Cela l’empêche d’alimenter les différents organes en oxygène et en nutriments. Dans les premiers stades de la maladie, cela se manifeste par une augmentation de la fréquence cardiaque : le cœur essaie de compenser sa perte de force. Puis, les parois du cœur s’épaississent ou les cavités cardiaques se dilatent, ce qui peut aggraver la maladie. En France, un million de personnes en seraient atteintes.

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES